×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Stéphane Manigold : "notre collectif ne cautionne pas" l'action du Poppies à Nice

Restauration - jeudi 28 janvier 2021 11:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Christophe Wilson, propriétaire du Poppies à Nice, a ouvert son restaurant hier midi. Stéphane Manigold, restaurateur (Groupe Eclore), porte-parole du collectif Restons Ouverts, réagit.



Stéphane Manigold et David Zenouda, du collectif Restons Ouverts, lors de la manifestation du 14 décembre à Paris.
Stéphane Manigold et David Zenouda, du collectif Restons Ouverts, lors de la manifestation du 14 décembre à Paris.

"Au sein du Collectif, on ne cautionne pas ce qui a été fait hier pour pleins de raison. D’abord, parce que les mesures barrières n’ont pas été respectées. Christophe Wilson ne portait pas lui-même de masque alors que l'on prône la réouverture des restaurants avec un protocole sanitaire renforcé. On est dans le dialogue. Par exemple, on a envoyé des photos de restaurants à New York qui étaient ouverts en terrasse. On a envie de travailler. Il faut qu'Emmanuel Macron l'entende", dit Stéphane Manigold, porte-parole du collectif Restons Ouverts, interrogé sur Cnews. "Nous sommes plus d'un million à ne rien faire. Nous avons aussi envie d'être utiles contre ce virus. Si demain il faut nourrir les gamins des écoles ou des universités pour désengorger les cantines scolaires, on peut le faire. Il ne faut pas nous opposer, sinon demain, ce sont nos démocraties qui seront fragilisées."

#stephanemanigold #restonsouverts #restaurant #poppies