×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

73 % des Français affichent leur volonté de retourner au restaurant

Restauration - lundi 4 janvier 2021 09:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Les clients affichent leur volonté de venir en aide aux restaurateurs... et de se faire plaisir. La dernière étude de Food Service Vision porte sur les 4 derniers mois de 2020 qui intègre le deuxième confinement.



© GettyImages


52 % des Français affirment que la restauration traditionnelle indépendante est le type de restauration qu’ils ont le plus hâte de retrouver à l’issue du confinement.

Depuis le début du deuxième confinement, on peut observer une volonté des consommateurs de venir en aide aux restaurateurs. Pour 52 % d’entre eux, c’est le motif qui les pousse à recourir aux services de vente à emporter ou de livraison de repas, avant l’envie de se faire plaisir (41 %). Et 62 % des personnes interrogées se déclarent prêtes à payer plus cher ses repas à des petits restaurants pour les soutenir, plutôt que d’aller dans les grandes chaînes de restauration

Par ailleurs, 73 % des Français affichent leur volonté de retourner au restaurant. Leur motivation première est la volonté de se faire plaisir (78 %), de partager un moment avec ses proches (61 %), de manger des plats différents (56 %), de soutenir les restaurateurs (50 %).

Les exigences en matière de qualité de l’offre produits, dépassent celles des normes sanitaires. L’indice de peur (c’est-à-dire le pourcentage des convives craignant d’être contaminés au restaurant) est d’ailleurs en net recul en novembre par rapport à avril.

Source : Food Service Vision

#foodservicevision #restaurant #restauration