Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Bistro d'Albret propose ses invendus à moitié prix pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Restauration - vendredi 25 septembre 2020 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Orthez (64) Guillaume Mercier, gérant du Bistro d'Albret, a décidé de vendre à moitié prix ses invendus en fin de journée. Le but : faire plaisir à ses clients, tout en évitant le gaspillage.



Le Bistro d'Albret compte 30 places en intérieur, et jusqu'à 45 en terrasse, suite à l'extension allouée.
Le Bistro d'Albret compte 30 places en intérieur, et jusqu'à 45 en terrasse, suite à l'extension allouée.

 “Au redémarrage de l’activité, il était difficile de prévoir les quantités de plats à préparer. Nous retravaillons les produits quand ils ne sont pas vendus, mais s’il reste peu, ce n’est pas évident. J’ai donc proposé les plats ou desserts invendus à prix cassé pour faire plaisir à ma clientèle, qui nous suit et nous soutient”, raconte Guillaume Mercier, gérant du Bistro d’Albret, dans le centre-ville d’Orthez (Pyrénées-Atlantiques). L’idée de cette formule anti-gaspillage lui est donc venue au moment de la réouverture du restaurant, début juin. Le restaurant, également coffee shop, est ouvert en continu de 8 heures à 18 heures, du lundi au samedi. Le chef prépare un plat différent chaque jour.

En fin d’après-midi, j’indique sur notre page Facebook si des formules anti-gaspi sont disponibles. 1 400 personnes nous suivent. Les gens réservent en ligne ou par téléphone. Tout part dans le quart d’heure. Ce sont des gens du quartier ou qui nous connaissent”, remarque Guillaume Mercier. Un plat à 9,50 € est vendu 5 € en version soldée. “On ne gagne quasiment rien là-dessus. C’est aussi un geste responsable, citoyen”, ajoute-t-il. Au menu : cœur de canard en persillade, riz basmati et légumes ; aile de raie, beurre blanc citronné et pommes de terre ; ou encore aiguillette de poulet pané, sauce tartare. Les plats sont également en version à emporter (sur commande), à 7 €, depuis l’ouverture de l’établissement, il y a un an. Pour palier aux activités en baisse (salon de thé, animations culinaires), le dynamique gérant réfléchit aussi à une ouverture le soir.

#antigaspillage #invendu #Orthez #bistrodalbret


Laetitia Bonnet Mundschau
https://lebistrodalbret.fr/