×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Top Chef : trois jurés parlent des candidats

Restauration - jeudi 30 avril 2020 17:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Les chefs étoilés Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Paul Pairet donnent leur point de vue sur les candidats de Top Chef. À l'unanimité, ils saluent leur courage et leur capacité d'adaptation à bon nombre de situations. Explications.




'Quand les cuisiniers partent, on est tous déchirés', confie Hélène Darroze.
© DR
'Quand les cuisiniers partent, on est tous déchirés', confie Hélène Darroze.

Ils sont tous bons et extraordinaires.” Philippe Etchebest est dithyrambique quant à la promotion 2020 des candidats de l’émission Top Chef, diffusée chaque mercredi à 21 h 05 sur M6. Le chef étoilé de La Table d’hôtes, à Bordeaux (Gironde), souligne aussi leur “attitude positive”, “qui fait du bien”. Avis partagé par Hélène Darroze. La chef étoilée du Marsan à Paris (VIe) et du Connaught à Londres, parle même de complicité avec les trois cuisiniers qu’elle a coachés. “C’est un concours qui n’a rien de commun, reprend Philippe Etchebest. Car les conditions sont difficiles.” Il fait notamment allusion aux réfrigérateurs et gazinières situés à distance : “Ça oblige à courir partout.” Sans compter les interviews des journalistes et la présence des caméras : “ça perturbe, voire ça handicape”, reconnaît le chef installé à Bordeaux.

“Peu de professionnels se lanceraient dans cette aventure”

Paul Pairet, pour sa part, souligne volontiers le courage des candidats. “Peu de professionnels se lanceraient dans cette aventure. C’est difficile de faire de la cuisine dans des temps impartis aussi courts. C’est très risqué”, commente le chef étoilé du restaurant Ultraviolet à Shanghai. Il pointe aussi la “capacité d’adaptation” que doivent avoir les candidats, aussi bien pour réussir une recette que pour intégrer une équipe, s’y faire une place, voire en prendre la tête. “Tout ça est intensif, poursuit Paul Pairet. Il faut que les candidats digèrent beaucoup de choses en peu de temps. C’est impressionnant.” Enfin, Hélène Darroze insiste sur l’aspect humain de Top Chef : “Quand les cuisiniers partent, on est tous déchirés.”  Elle reconnaît pouvoir passer du rire aux larmes : “On est toujours dans des émotions extrêmes. Mais c’est ça qui fait Top Chef.”

#TopChef #M6 #PaulPairet #HeleeneDarroze #PhilippeEtchebest


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services