Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le sentiment d'abandon des restaurateurs espagnols

Restauration - lundi 6 avril 2020 10:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Madrid (ESPAGNE) Le secteur s'attend à un "tsunami économique" et dénonce le faible soutien de l'État, alors que le gouvernement s'apprête à rallonger la période de confinement jusqu'à la fin du mois d'avril.



L'appel d'un restaurateur français de Barcelone, Mika Lasne.
© DR
L'appel d'un restaurateur français de Barcelone, Mika Lasne.


Le secteur de la restauration est l’un des plus touchés par les conséquences de la crise sanitaire en Espagne. C’est même le premier pénalisé chronologiquement, puisque certaines régions avaient obligé les établissements à baisser le rideau dès la veille ou l’avant-veille du décret ‘d’état d’alarme’ promulgué le 14 mars dernier. Les organisations professionnelles ont donc fait le calcul des pertes depuis le 12 mars, et le constat est très inquiétant.

En ce qui concerne les effectifs d’abord, le secteur a perdu 1,7 millions d’emplois à cause des conséquences de la pandémie, pour la grande majorité en chômage technique à durée indéterminée. Sur le plan économique, il est encore bien trop tôt pour mesurer les pertes, d’autant que nul ne sait à quelle échéance les restaurateurs pourront à nouveau accueillir leurs clients. Dans un contexte sanitaire particulièrement grave (l’Espagne est le deuxième pays le plus touché par le Covid-19 en nombre de morts, après l’Italie), le gouvernement de Pedro Sanchez s’apprête à prolonger le confinement des populations jusqu’au 28 avril... au moins ! Le coup sera rude pour un secteur qui avait généré l’an dernier plus de 127 milliards de chiffre d’affaires en Espagne.

 

Des aides insuffisantes

Face à ce tsunami attendu, les mesures gouvernementales adoptées jusqu’ici ne rassurent guère, puisqu’elles concernent essentiellement des reports d’impôts. “C’est largement insuffisant”, s’indigne le restaurateur français Mika Lasne, de la Taberna Gastronòmica Cu-Cut, à Barcelone : “Aujourd’hui, la véritable question qui se pose, c’est de savoir comment affronter les charges qui continuent à peser sur nos commerces, comme le loyer, alors que nous ne pouvons percevoir aucun revenu.”

Le restaurateur français demande à tous les professionnels du secteur en Espagne de se rallier au mot d’ordre lancé sur Instagram : #salvanuestroempleo  (sauver notre travail) : “Ce n’est pas seulement le problème d’un chef, loin de là, c’est le sort des établissements qui est en jeu, cela concerne aussi leurs salariés et leurs clients, qui doivent se mobiliser.” Et comme les professionnels espagnols ne peuvent pas compter sur le soutien des assurances (le risque de pandémie étant exclu des contrats), nombre de restaurants n’ayant pas les capacités de trésorerie nécessaires risquent de ne pas se relever lorsque la crise du Covid-19 sera passée.

#Coronavirus #salvanuestroempleo


Francis Matéo
Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services