×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

#Coronavirus : En quoi consiste le dispositif présenté par Philippe Etchebest à Emmanuel Macron pour sauver les restaurants

Restauration - lundi 27 avril 2020 16:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Philippe Etchebest : "Un dispositif qui nous permettra d'éviter une véritable hécatombe et on sauvera énormément d'emplois".





Quoi ?

La création d’un fonds de 14 milliards d’euros qui prend en charge 33% de la perte d'exploitation, soit 12 à 15% du chiffre d'affaires. Ce dispositif est à prévoir pour 4 mois dans un premier temps. Ce fonds est mis en place par l’Etat ou par les assurances.

 

Comment est-il provisionné ?

Un prêt garanti par l’Etat, avec éventuellement une participation de l’Etat et des assurances.

 

Qui gère le dispositif ?

Les 14 milliards seront gérés par les assurances qui sont dotées d'outils adaptés pour l'évaluation de la perte d'exploitation et la distribution de ces fonds.

 

Pour qui ? Tous les cafés, bars, hôtels, restaurants, discothèques. Il doit faire certifier ses pertes d'exploitation par son expert-comptable afin de faire appel au fonds géré par les assurances.

 

A quoi s’engage le restaurateur ?

Le restaurateur s’engage à payer une surprime sur ses cotisations d’assurance sur les 10 à 20 prochaines années. Les surprimes couvriront le remboursement du prêt pour créer le fonds. Les surprimes ne seront appliquées qu’à partir de 2021.

 

Deux exemples :

1 – pour un chiffre d'affaires annuel : 250.000 d’euros

Perte d’exploitation : 4000 € par mois

soit 16000 € pour 4 mois : somme versée par le fonds sous 15 jours après la demande

Surprime mensuelle : 64 euros par mois à partir de 2021

 

2 – pour un chiffre d'affaires annuel : 1 million d’euros

Perte d’exploitation : 12.000 € par mois

soit 48.000 € pour 4 mois : somme versée par le fonds sous 15 jours après la demande

Surprime mensuelle : 192 euros par mois à partir de 2021

#coronavirus #philippeetchebest #pertedexploitation #assurances


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
Services