×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Top Chef 2020 : pourquoi le chef étoilé Paul Pairet fait partie du jury

Restauration - jeudi 9 avril 2020 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

La Plaine-Saint-Denis (93) Il avait participé à une épreuve dans l'édition 2019 de l'émission Top Chef, sur M6. Un an plus tard, le chef triplement étoilé Paul Pairet récidive, mais cette fois en tant que juré.




Paul Pairet répond à quelques journalistes, en marge du tournage de la 11e édition de Top Chef à La Plaine-Saint-Denis.
© DR
Paul Pairet répond à quelques journalistes, en marge du tournage de la 11e édition de Top Chef à La Plaine-Saint-Denis.


“Top Chef, ça ne se refuse pas. Cette émission n’a rien d’anodin. C’est quelque chose qui compte…
”, affirme le chef triplement étoilé Paul Pairet, qui participe cette année à l’émission Top Chef, dont la 11e édition est actuellement diffusée chaque mercredi à 21 h 05 sur M6. Il a donc accepté de remplacer Jean-François Piège, autre chef étoilé, dans le jury de l’émission. Durant le tournage, l’hiver dernier à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Paul Pairet se disait satisfait. Il évoquait  “un bel accueil”, “une bienveillance”. “Ça se passe bien”, confiait-il.

Le chef du restaurant Ultraviolet, à Shanghai, n’en est pas à son coup d’essai avec M6, ni avec Top Chef. “En 2019, j’avais participé à une épreuve“ : celle de ‘l’ascenseur émotionnel’, que Paul Pairet avait activé dans les cuisines de l’émission et dont il a gardé un excellent souvenir. À cela s’ajoute une proposition “nette”, “directe”, de la part de la chaîne de télé. Il accepté en une semaine, parce qu’il aime le sans chichis, la spontanéité. “M6 souhaitait vraiment travailler avec moi“, explique-t-il. Il n’a donc pas hésité. D’autant qu’il était, jusqu’ici, assez méconnu du grand public français : “Faire partie du jury de Top Chef, c’était l’occasion de passer de l’ombre à la lumière aussi en France.” Car Paul Pairet vit et travaille à Shanghai depuis 2005, où son restaurant a non seulement décroché 3 étoiles au Michelin mais fait également parti des 50 meilleures tables du monde, selon le classement des World’s 50 Best.

 

“Les deux mois de tournage à Paris, ça m’a coupé de Shanghai”

Né en 1964 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Paul Pairet se fait repérer dans les cuisines du Café Mosaic, à Paris, par Alain Ducasse. Nous sommes à la fin des années 1990. Le chef étoilé propulse alors Paul Pairet au Ritz-Carlton, à Istanbul. Puis ce sera Shanghai, où le Catalan ouvre successivement le Jade on 36 en 2005, Mr & Mrs Bund en 2009, puis Ultraviolet en 2012. Le concept de ce dernier : une table, dix places, vingt plats, avec un jeu de sons et lumières pour une expérience où tous les sens sont suscités.

Les deux mois de tournage de Top Chef à Paris, ça m’a coupé de Shanghai », reconnaît Paul Pairet. Mais rien à voir avec des vacances. Le chef étoilé évoque un rythme “intensif” pour les jurés, mais surtout pour les candidats confrontés à “beaucoup de travail” et continuellement “sous pression”.

 

#PaulPairet #TopChef


Anne Eveillard