×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le véganisme, simple tendance ou véritable engagement ?

Restauration - lundi 13 janvier 2020 09:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

À l'occasion du veganuary (contraction des mots « vegan » et «january » ou le mois vegan, mouvement apparu en Angleterre), Deliveroo a mené l'enquête auprès des Français.



Un repas vegan est un repas sans viande, sans oeufs, sans lait, sans aucun aliment d'origine animale.
Un repas vegan est un repas sans viande, sans oeufs, sans lait, sans aucun aliment d'origine animale.

L’engouement pour le véganisme ne cesse de prendre de l’ampleur dans le monde. En France, en seulement une année, le nombre de restaurants vegans sur l’application de livraison de repas a augmenté de 68% et le nombre de plats vegans proposés par les restaurants partenaires de 74% entre 2018 et 2019, amenant le nombre total de commandes à une croissance de 49%.

Une augmentation qui ne devrait pas s’arrêter puisque c’est 12% des Français interrogés qui souhaiteraient eux aussi se mettre au véganisme en 2020, motivés avant tout par des raisons de protection de la vie animale (62%), environnementales (54%) ou de santé (50%), loin devant des préoccupations financières (14%) ou de goût (13%).

 En haut du classement des villes commandant le plus de mets vegans, on retrouve Paris, Lyon et Strasbourg.

Un rythme d'adoption plus lent que chez les Anglo-saxons

On constate cependant que la France est plus lente à adopter ce mode de vie, loin derrière
les pays anglo-saxons et ce en raison d’un manque de connaissance du mouvement : 53%
des Français interrogés n’associent pas le véganisme à sa juste définition.

Par ailleurs, 64% voient le véganisme comme un simple phénomène de mode et 32% y voient un régime
alimentaire trop contraignant au quotidien.
Et s’ils ne souhaitent pas s’y mettre, cela s’explique aussi par le fort attachement des Français à la viande puisque 51% des sondés évoquent leur amour pour la viande comme principale raison de ne pas se tourner vers le véganisme.

On note également que le véganisme ne semble pas pleinement assumé en France : 71% des personnes interrogées déclarent se sentir jugé lorsqu’il commande un plat ou une boisson vegan aux restaurants.

#vegan 

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services