×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Christian Têtedoie : "Les Maîtres cuisiniers de France représentent l'avenir de la cuisine française"

Restauration - lundi 2 avril 2012 10:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Perpignan (66) L'association internationale de chefs la plus étoilée célébrait son 57e congrès mondial les 26 et 27 mars derniers, à Perpignan. Une trentaine de professionnels ont été intronisés à cette occasion





Les années passent, et l'association des Maîtres cuisiniers de France (MCF) ne prend pas une ride. Pour son 57e congrès mondial, organisé à Perpignan les 26 et 27 mars derniers, cette organisation de prestigieux chefs français affichait même une nouvelle jeunesse. C'est en tout cas le sens du discours proclamé par le président Christian Têtedoie : "Les Maîtres cuisiniers de France représentent l'avenir de la cuisine française." Une mission à la charge du bataillon des 334 chefs en activité répertoriés dans le guide 2012-2013 de l'association. "Nous avons d'abord pour vocation de nous occuper de la formation des jeunes, rappelle Christian Têtedoie, et nous devons continuer à jouer un rôle primordial dans la défense des produits de terroir et de la tradition."

Cette année, l'accent a été mis sur la valorisation des métiers de salle. "On parle beaucoup du cuisinier et c'est très bien, note Christian Têtedoie, mais nous ne devons pas négliger le rôle tout aussi important de nos maîtres d'hôtels, chefs de rangs, et plus généralement tous les métiers en charge du service." Autre moment important du congrès : les participants ont voté, à main levée, une mesure symbolique pour limiter l'âge des nouveaux adhérents à 60 ans. Une façon de rajeunir le recrutement.

La plupart de la trentaine de chefs qui ont été intronisés cette année font d'ailleurs partie de cette jeune garde. Parmi eux : Hervé Cune (Les Jardins de Sophie à Gérardmer, 66), Olivier Boizet (Le Château de Champlong à Roanne,42), Steve Benjamin (L'Atelier de J. Robuchon à Las Vegas)...

 

"Un aboutissement"

Denis Vissellach (Le Bellavista à Prats-de-Mollo, 66), était particulièrement fier d'être intronisé cette année : "C'est une sorte d'aboutissement, et un très grand honneur de faire partie de cette association ; c'est une formidable reconnaissance."

Mais pour entrer la prestigieuse organisation des MCF, il ne suffit pas seulement de faire les choses au mieux devant son piano, rappelle Frédéric Blanc (restaurant Georges Blanc à Vonnas) : "Il faut avoir conscience de la mission que l'on endosse pour transmettre aux plus jeunes la passion du métier, et cela influence même notre travail au quotidien en cuisine.". Avec toujours le même objectif : mettre en avant la cuisine française, en France et à travers le monde. Car les Maîtres cuisiniers sont aujourd'hui présents dans 22 pays : "Les chefs français à l'étranger jouent un rôle essentiel, confirme Christian Têtedoie, parce qu'ils défendent les valeurs de la gastronomie française et ses traditions ; ce sont nos ambassadeurs."

Francis Matéo

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services