×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Chapel, c'est fini !

Restauration - jeudi 2 février 2012 10:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Mionnay (01) C'est une belle aventure qui se termine. Celle du restaurant Alain Chapel où se formèrent tant de chefs de talent et qui vient de fermer ses portes. A priori définitivement...



David (à gauche) et Romain Chapel, en compagnie de Suzanne Chapel et Philippe Jousse.
David (à gauche) et Romain Chapel, en compagnie de Suzanne Chapel et Philippe Jousse.

On compose le numéro de téléphone et on attend. "Après la période de vacances, le restaurant rouvrira ses portes le mercredi 1er février", répète inlassablement le répondeur. En vain car il n'y aura pas de réouverture. La mythique maison de Mionnay dans l'Ain, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, cesse son activité.

C'est une belle page de la gastronomie française qui se tourne. En 1939, les parents d'Alain Chapel, Roger et Ewa, reprennent Chez la Mère Charles, qui drainait alors une clientèle de fidèles. Ils obtiennent une étoile au guide Michelin en 1957. Dix ans plus tard, Alain Chapel rentre au bercail, donne son nom au restaurant et entame une belle montée en puissance qui le mène aux sommets étoilés en 1973. C'est chez cet ancien de Vignard et Point que viendront se former une pléiade de chefs talentueux tels que Laurent Pourcel, Dominique Le Stanc, Gérard Besson, Jacques Depeyre, Jany Gleize et Alain Ducasse, qui admet volontiers qu'il y a "tout appris".

Lorsqu'Alain Chapel disparaît brutalement le 10 juillet 1990, Suzanne, son épouse, assume l'héritage et confie les clés de la cuisine à Philippe Jousse qui travaillait aux côtés de son mari depuis février 1982.

Plus tard, David Chapel en salle et son frère Romain en cuisine - où Philippe Jousse est toujours fidèle - reviennent au bercail et assument l'héritage. Suzanne juge alors qu'elle peut se retirer et confier l'affaire à ses deux enfants.

Aujourd'hui l'annonce est faite que la maison cesse son activité. On ne peut qu'espérer qu'il y aura une suite car il serait triste qu'une si belle maison, toujours notée à 2 étoiles par le guide Michelin, disparaisse du paysage gastronomique français.
Jean-François Mesplède

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services