×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Bars à jus : un marché qui n'est pas prêt de couler

Restauration - jeudi 8 décembre 2011 10:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

New York (ETATS-UNIS) Le géant du latte qui se diversifie dans les bars à jus ? Ce n'est pas le fruit du hasard. Le marché est intarissable. À New York, Los Angeles et dans les grandes villes américaines, on en trouve à tous les coins de rue.



La chaîne américaine Starbucks n'entend pas passer à côté de la 'juicemania' qui sévit aux États-Unis. Le p.-d.g. et fondateur de l'enseigne, Howard Schultz, a annoncé l'acquisition d'Evolution Fresh et le lancement d'une nouvelle enseigne dédiée aux jus.  

Le marché des jus de fruit haut de gamme s'élèverait à 1,6 milliard de dollars (environ 940 M€) , a estimé Howard Schultz. "La demande pour ce qui est sain augmente. Les bars à jus ne sont plus réservés à 2 % de la population. Ils deviennent 'mainstream', un peu comme les enseignes de yaourts glacés", explique Gregg Rapp, consultant spécialisé dans la restauration. Le rachat d'Evolution Fresh par Starbucks, une marque de jus réputée pour ses qualités nutritionnelles, quoique de petite taille est donc hautement stratégique pour l'entreprise, assure Howard Schultz.  

Vertus 'detox'

Schultz a ajouté que la demande vient à la fois des gens qui consomment des jus comme substituts aux repas et des individus qui veulent faire des cures 'detox', une tendance dont les figures de proue sont les célébrités. L'actrice Salma Hayek a investi dans une marque de jus à domicile Cooler Cleanse, tandis que Gweeneth Paltrow carbure aux jus d'Organic Avenue et que Natalie Portman ne jure que par Liquiteria, un bar à jus new-yorkais tendance dont les jus prétendent 'détoxifier' l'organisme et le rajeunir.

L'idée de consommer des jus pour éliminer les toxines n'est pas nouveau. Quasiment toutes les religions ont des jeûnes censés permettre au corps de se régénérer. Dans les années 1990, Peter Glickman, scientologue et entrepreneur, a remis au goût du jour les cures de jus avec son régime Master Cleanse : jus de citron, poivre de Cayenne et sirop d'érable, à consommer pendant dix jours. Ces dernières années, on assiste à un nouvel engouement pour les cures de jus, mais en version plus soft et plus saines, avec du lait d'amande et des légumes.

Evolution Fresh utilise un processus de pasteurisation basse-température et haute pression qui permet de préserver les nutriments, contrairement à la pasteurisation classique. Cette marque avait été créée par le fondateur de Naked Juice, elle-même rachetée par un autre géant, PepsiCo.

Un million de dollars de chiffre d'affaires 

Starbucks met ainsi le pied dans un marché compétitif où les marges sont plus faibles que pour les cafés. Gregg Rapp met en garde : Faire de très bons jus coûte cher. Il n'est pas facile de réaliser du volume tout en restant rentable." La chaîne de jus et smoothies Jamba Juice, par exemple, est en mauvaise passe. Mais cela ne semble pas inquiéter le p.-d.g. de Starbucks, qui attribue les difficultés de Jamba à une mauvaise stratégie (ses jus sont devenus des produit de consommation courante). Il rappelle que les bars à jus indépendants réalisent des chiffres d'affaires supérieurs à un million de dollars (745 000  €) par emplacement.

Le succès de l'indépendant Liquiteria a tapé dans l'oeil du magnat du café. Howard Schultz a embauché sa directrice de 26 ans, Yohana Bencosme, et lui a confié le lancement de la nouvelle enseigne.

Laure Guilbault

Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services