×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Étienne Geney cultive l'art du fait maison

Restauration Snacking - lundi 16 octobre 2017 11:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) L'ancien candidat de la saison 4 de Top Chef et sa compagne, Manon, tiennent une enseigne de restauration rapide à Marseille. Leur devise ? Du salé, du sucré et surtout, beaucoup de cuisine…



Étienne Geney est un homme de défis. Après la saison 4 de Top Chef ("Je n'y suis pas resté longtemps, je n'ai pas l'esprit de compétition"), le jeune homme surfe sur sa fraîche notoriété et lance une entreprise de traiteur et chef à domicile à Marseille, avec sa compagne, Manon. "Top Chef a été une vraie carte de visite, cela nous a permis d'avoir pas mal de clients dès le départ", admet-il.

Deux ans plus tard, fin 2015, le couple fonde sa propre adresse, Maison Geney. Un fast-good implanté dans le quartier touristique du Panier, à deux pas du Vieux-Port. Ouvert de 8 heures à 19 h 30, le lieu propose aux touristes et à la clientèle des entreprises voisines une carte gourmande, renouvelée intégralement chaque semaine "pour être au plus près des saisons". Salades, focaccias, plats chauds, sandwichs, gâteaux… Tout est fait maison, à partir de produits frais. "Quand nous avons ouvert, il n'y avait pas trop d'établissements qui servaient ce type de cuisine à Marseille. On s'est dit qu'il y avait vraiment quelque chose à faire", raconte le duo.


Des plats travaillés

Étienne Geney, passé par quelques maisons prestigieuses (La Villa Madie à Cassis, Le Chalet Mounier aux Deux-Alpes…), ne badine pas avec la qualité. "Dans nos recettes, il y a des à-points de cuisson, des garnitures travaillées… La réalisation de chacun de nos plats nécessite au moins trois ou quatre heures de travail. Si j'ai choisi de faire de la restauration rapide, c'est que je trouve intéressant d'avoir beaucoup de contraintes économiques, tout en offrant à la clientèle des choses travaillées", précise-t-il.

Chez Maison Geney, les plats chauds sont proposés à 7,90 €, tandis que le ticket moyen tourne autour de 10 €. "Nous réalisons de toutes petites marges. La clé de l'affaire, c'est le volume", note le tandem qui encaisse une centaine de tickets par jour. Son rêve ? Ouvrir une deuxième boutique. Mais ce projet s'avère "compliqué" : "Notre concept a besoin de beaucoup de main-d'oeuvre. Nous avons actuellement deux apprentis et trois CDI. Il faudrait embaucher encore quatre personnes, et cela fait de sacrées charges…"

Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services