×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

#Coronavirus : Faut-il verser les avantages en nature pendant l'activité partielle ?

Juridique et social - lundi 30 mars 2020 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

"Qu'en est-il des indemnités repas en cas de chômage partiel ? Doit-on les maintenir ou entrent-elles dans le calcul du taux horaire de l'allocation de chômage partiel ?"



© Thinkstock


Les indemnités repas sont prises en compte dans le calcul du taux horaire de l’indemnité de l’activité partielle mais elles ne sont pas versées pendant le chômage partiel.

En période d’activité partielle, l’employeur doit verser aux salariés une indemnité de 70 % de leur salaire brut par heure chômée. Dans ce salaire brut sont pris en compte le salaire de base, les heures supplémentaires, ainsi que les avantages en nature nourriture.

En revanche, seules les heures chômées (non travaillées) dans la limite de la durée légale de travail (35 heures ou 151,67 heures) donnent droit à indemnisation par l’employeur et par l’État.

#coronavirus #ActivitePartielle #IndemniteRepas


Pascale Carbillet