×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Quelles sont les limites d'exonération des heures supplémentaires ?

Juridique et social - vendredi 12 juillet 2019 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

"Pouvez-vous me préciser s'il y a un contingent d'heures supplémentaires exonérées maximum pouvant être atteint sur le mois ? Et à quel taux ?"



© Thinkstock


Les heures supplémentaires bénéficient d’une exonération de cotisations salariales d’assurance-vieillesse et d’assurance-veuvage, dans la limite de 11,31 % et d’une exonération d’impôt sur le revenu dans la limite annuelle de 5 000 €.

Si la loi a fixé une limite à 5 000 € pour l’exonération d’impôt sur le revenu pour éviter les effets d’aubaine, en revanche, elle ne fixe pas de limite pour l’exonération de charges salariales. Cependant, cette limite sera déduite de la durée maximale de travail autorisée.

Comme le rappelle l’article 6.2 de l’avenant 2 du 5 février 2007 de la convention collective des CHR : la durée maximale hebdomadaire absolue est fixée à 48 heures. La durée maximale hebdomadaire sur une période quelconque de 12 semaines est fixée à 48 heures.

Une durée du travail de 48 heures par semaine entraîne la réalisation de 4 heures supplémentaires majorées à 10 %, ainsi que de 4 heures supplémentaires majorées à 20 % et de 5 heures supplémentaires majorées à 50 %. Si ces heures supplémentaires sont effectuées régulièrement, il est possible de les mensualiser. Sur un mois, cela donne 17,33 heures majorées à 10 %, 17,33 heures à 20 % et 21,66 heures à 50 %. Mais il faut veiller aussi à ne pas atteindre cette durée sur une période de 12 semaines, soit 3 mois d’affilée.

#HeuresSupplementaires #Exoneration #Impots


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
Services