×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La culture, autre enjeu du tourisme à Paris et en Île-de-France

Hôtellerie - mercredi 7 décembre 2022 11:48
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) La première édition des Rencontres franciliennes culture et tourisme s'est déroulée, le 6 décembre à l'Institut de France, pour comprendre les enjeux du tourisme culturel francilien, les façons de le mettre en valeur, notamment grâce aux futurs événements sportifs, et de développer la fréquentation.



De gauche à droite : Cécile Debray (musée Picasso), Christophe Decloux (CRT Paris-Île-de-France),  Catherine Grenier (fondation Giacometti), Marie-Christine Labourdette (château de Fontainebleau), Thomas Lamand (SCET) et Simond Thirot (Union du tourisme de plein air).
© DR
De gauche à droite : Cécile Debray (musée Picasso), Christophe Decloux (CRT Paris-Île-de-France), Catherine Grenier (fondation Giacometti), Marie-Christine Labourdette (château de Fontainebleau), Thomas Lamand (SCET) et Simond Thirot (Union du tourisme de plein air).

Organisées par le ministère de la Culture, la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) d’Île-de-France, la Région Île-de-France et le Comité régional du tourisme Paris Île-de-France, les premières Rencontres franciliennes culture et tourisme, se sont déroulées à l’Institut de France, le 6 décembre. Leur but : faire coopérer les membres de la culture et du tourisme dans la région afin de relever ensemble les défis auxquels ils font face : transition écologique et sociale, révolution numérique, forte concurrence, nouvelles attentes des visiteurs…

Xavier Darcos, chancelier de l’Institut de France, a ouvert cette journée en insistant : “Je voudrais vous dire à quel point nous sommes conscients que l’enjeu de la culture est majeur. [À l’étranger] nous avons l’image d’être une nation à caractère culturel, qu’il s’agisse de gastronomie, de la mode, du patrimoine, d’art de vivre…. C’est d’ailleurs pour cela que les touristes viennent chez nous !”

 

Les JO 2024, “formidable opportunité d’exposition” du patrimoine

“Avec 4 000 monuments historiques protégés, 130 musées dont 33 nationaux, 535 sites classés, quatre parcs naturels et régionaux et cinq sites inscrits au patrimoine de l’Unesco, nous avons une richesse considérable qui est un atout formidable pour notre région”, poursuit Pierre André Molina, préfet de la région Île-de-France, qui précise que les grands événements sportifs des années à venir – coupe du monde de rugby en 2023 et Jeux olympiques et paralympiques de 2024, seront une “formidable opportunité d’exposition de notre patrimoine à travers le monde”.

Mais au-delà de la clientèle internationale, les intervenants des Rencontres culture tourisme ont mis l’accent sur la clientèle locale, dont l’attrait pour la culture semble baisser ces dernières années : 29 % des Français ont visité un musée dans l’année en 2018 contre 40 % en 1997. “Il faut nous refocaliser sur la cible française et francilienne et lui donner envie d’aller visiter autre chose, de proposer des parcours différents”, argumente Christophe Decloux, directeur CRT Paris-Île-de-France.

Pour attirer plus de visiteurs, il faut donc faire évoluer l’offre culturelle en s’appuyant par exemple sur les nouvelles technologies, avance Thomas Lamand, directeur tourisme, culture et patrimoine du groupe SCET (filiale de la Caisse des dépôts). Autre piste : développer des “lieux culturels augmentés”, mêlant lieux d’exposition, programmation événementielle, espaces de coworking, offres de restauration… qui puissent fédérer un large public.

 

#tourisme #culture

 


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services