×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Spas d'hôtels : tout savoir sur les préférences des clients

Hôtellerie - mardi 6 septembre 2022 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Le spa influence-t-il les clients dans le choix de leur hôtel ? L'utilisent-ils et à quelles conditions ? Que souhaitent-ils trouver en matière d'équipements, de soins, de prestations, d'horaires ? Une enquête Coach Omnium.



 

  • Logiquement, plus on monte en gamme, plus la présence d’un spa est jugée importante voire indispensable, par plus des deux tiers des clients dans l’hôtellerie de luxe. Il peut alors paraître surprenant que tout ce qui relève des équipements de bien-être et de détente (espace de remise en forme, piscine, soins et massages en cabine, spa) soient des critères optionnels, quelle que soit la gamme, dans la mise à jour du classement hôtelier applicable depuis le 1eravril 2022. Dans le moyen de gamme, cette prestation reste perçue comme accessoire.

  • Pour plus de 4 clients d’hôtels sur 10, le spa influence le choix de leur hôtel. Là encore, le spa constitue davantage un argument de vente dans les hôtels premium (pour 20 % des clients) Pour les clients des hôtels milieu de gamme, seuls 12 % estiment que le spa joue grandement sur leur sélection d’hôtel.

  • À noter, toutes catégories confondues, 4 clients sur 10 ne prêtent pas attention à la présence d’un spa. Les 18-25 ans se montrent particulièrement sensibles au sujet : la moitié d’entre eux jugent que le spa influence moyennement à fortement (pour 21 %) leur choix.

 

Une fréquentation dépendante des conditions tarifaires

  • Quels que soit l’âge des répondants ou la catégorie d’hôtel, 80 % des clients fréquentent un ou des équipements du spa, quand il existe (75 % en 2017).

  • Néanmoins, sa fréquentation diffère en fonction des conditions tarifaires. Naturellement, le prérequis le plus propice est la gratuité d’accès au spa, ce qui reste assez courant pour les clients de l’hôtel, notamment pour les offres de taille réduite.

  • Les clients d’hôtels haut de gamme se montrent davantage prêts à payer, mais cela dépend du prix (37 %).

  • La fréquentation du spa reste encore plutôt féminine, même si cette tendance évolue avec des soins et programmes dédiés aux hommes, notamment. 26 % de ces derniers déclarent ne pas utiliser le spa, contre 16 % des femmes.

 

La piscine, pièce maîtresse du spa

  • La piscine - prestation la plus courante et la plus banalisée - a la faveur des clients qui sont plus de 9 sur 10 à l’utiliser. Elle n’est pas nécessairement associée au spa dans l’esprit des clients, les hôtels pouvant évidemment disposer d’une piscine sans spa. Pour autant, cet usage massif de la piscine laisse à penser qu’elle en constitue le principal attrait.

  • Les équipements classiques d’un spa (sauna, hammam, jacuzzi), sont également largement plébiscités, par 83 % des clients interrogés, ce qui est moins le cas de la salle de fitness.La moitié des clients d’hôtels avouent ne pas s’y rendre. À leur décharge, un grand nombre de ces espaces pourraient être améliorés.

  • À quasi égalité, le jacuzzi et le hammam sont privilégiés par la moitié des clients d’hôtels, le sauna arrivant un peu derrière (38 %), sa chaleur aux alentours de 100 °C pouvant être difficile à supporter pour certains. Le jacuzzi a la préférence des hommes, 60 % le font figurer parmi leurs équipements favoris, contre 49 % pour les femmes.

 

Un recours timide aux soins et autres prestations payantes

  • Quatre clients sur dix annoncent profiter de soins payants, mais avec des écarts notables en fonction des catégories d’hôtels ou de l’âge. 53 % des clients d’hôtels haut de gammey recourent, contre 37 % dans le milieu de gamme. Notons que les plus jeunes et les plus âgés sont ceux qui en jouissent le moins : 68 % des moins de 35 ans et 77 % des plus de 66 ans ne fréquentent jamais les soins payants, peut-être pour des questions de budget, de méconnaissance, d’organisation (présence d’enfants en bas âge, par exemple) de problèmes de santé pour les plus âgés ou de raisons culturelles.

  • Les modelages(massages) qui sont l’apanage des spas, sont largement privilégiés sur les soins esthétiques qui se pratiquent plus facilement et fréquemment chez soi et dans des instituts de beauté.

  • Les prestations additionnelles payantes du spa (soins, cours, coaching, vente de produits), qui génèrent donc du chiffre d’affaires direct, ne sont pas celles qui intéressent le plus les clients d’hôtels.

#spa #coachomnium

Perrine Edelman/Coach Omnium

Journal & Magazine
N° 3782 -
30 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services