×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'hôtel Nuage, un cocon de déconnexion à deux pas des Champs-Élysées

Hôtellerie - jeudi 6 janvier 2022 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Établissement familial depuis trois générations, l'hôtel Nuage vient de faire peau neuve sous la houlette de l'architecte d'intérieur Jordane Arrivetz. Visite guidée de cette bulle de décompression en plein VIIIe arrondissement de Paris.



Dès le lobby, le ton est donné. Avec des photos de famille pour incarner les trois générations de propriétaires du lieu. Des pièces de mobilier tout en rondeurs, des tonalités douces et des éclairages qui n'agressent pas. Bienvenue à l'hôtel Nuage. Un nom qui inspire la légèreté et l'aérien, pour contraster avec l'effervescence des Champs-Élysées à 100 mètres de là. À l'issue de deux ans de travaux, cet établissement parisiens de 27 chambres, dont 5 suites, le tout sur 5 étages avec balcons au dernier, invite à ralentir, se poser. “Olivier Breuil, le propriétaire, voulait un lieu intemporel”, confie l'architecte d'intérieur Jordane Arrivetz, fondatrice de l'agence Notoire. “L'idée était aussi de prendre le contre-pied du VIIIe arrondissement et d'offrir une nouvelle perspective sur le luxe”, complète Youri Sawerschel, à la tête de l'agence Creative Supply, qui a travaillé sur l'identité de l'hôtel. Un hôtel aux antipodes du bling-bling. Ici, le luxe, c'est la simplicité, le temps, l'espace, le silence. Nuage se fait cocon. Pas de musique d'ambiance, mais un salon transformé en salle de cinéma et peuplé de canapés profonds. Pas de bureau dans les chambres, mais une banquette inspirée par l'édredon et le traversin. Des chambres imaginées et conçues pour prendre le temps, à commencer par celui du petit déjeuner ou d'un room service.

“La douceur domine, mais on lui a donné du relief…”

“Tout est suggéré”, souligne Youri Sawerschel. Autrement dit : ce n'est pas un hôtel sur le thème du nuage. D'ailleurs, Jordane Arrivetz insiste sur les contrastes qu'elle a créés. “Certes, la douceur domine, mais on lui a donné du relief, que ce soit avec un rouge soutenu sur la moquette, du métal noir par petites touches ou encore une variation de textures pour les coussins, rideaux, voilages… », explique-t-elle. Même scénario du côté de la lumière. Les sources sont multiples, pour créer une atmosphère. Et pas de symétrie pour les lampes de chevet : d'un côté du lit, c'est une lampe à poser, de l'autre c'est une suspension. Avec des modèles différents dans chaque chambre. Enfin, Olivier Breuil, collectionneur d'oeuvres d'art, a disséminé une sélection de pièces à tous les étages. Certaines d'entre elles seront amenées à laisser la place à d'autres. Une façon de susciter la curiosité des habitués.

#hotel #nuage #paris #jordanearrivetz #yourisawerschel


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services