×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Logis Hôtels affiche des chiffres rassurants

Hôtellerie - vendredi 10 septembre 2021 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le groupe d'hôteliers indépendants a réalisé un très bel été 2021, et annonce déjà une fin d'année encourageante. Mais si la majorité des établissements ont enregistré une hausse de leur chiffre d'affaires, le groupe est conscient qu'il faut accompagner les plus faibles dans cette reprise.



Avec une hausse de 32 % du chiffre d’affaires en juillet et août 2021 par rapport à la même période en 2019, après un début d’année difficile lié aux restrictions, l'été a été bon pour Logis Hôtels."Il y a eu une vraie belle dynamique sur la saison été, qui se poursuit en cette rentrée", s’enthousiasme Karim Soleilhavoup, le directeur général du groupe.

 

Accompagnement personnalisé

Si l’été a été très bon, pour certains hôtels, ça a été plus difficile. "Notre rôle, c’est d’accompagner individuellement tout ceux qui n’ont pas connu cette croissance cet été", assure Karim Soleilhavoup, pour qui accompagner tout ceux qui ne sont pas à 32 % d’augmentation de chiffre d’affaires par rapport à 2019 est crucial. La dynamique très favorable de cet été ne l’a malheureusement en effet pas été pour tout le monde. Les hôtels de centre-ville, très axés sur la clientèle internationale par exemple, ont moins fonctionné que ceux situés sur des zones à fort tourisme de découverte comme la montagne. "Nous comptons sur le prolongement des aides pour ces établissements qui ont plus de peine à remonter la pente en raison de leur type de clientèle", explique le directeur général.

L'une des clés de cette croissance estivale repose sur les réservations en direct. "Nous avons mis les moyens techniques et budgétaires, en faisant notamment évoluer le parcours client pour reconquérir des parts de marché sur les OTA. Cet été, nous avons enregistré une augmentation des réservations via la clientèle en direct, explique Karim Soleilhavoup. Cette transparence, cette pédagogie réalisée pendant deux ans, fait que l'on récupère des clients en direct. La crise a fait que les clients avaient besoin de réponse, et pour cela, ils ont contacté les hôteliers pour savoir s’ils étaient ouverts, s’ils servaient des repas, si le petit déjeuner pouvait être servi en chambre… Une tendance qui persistera selon nous". 

 

Un retour vers la nature et un besoin de réservations flexibles

Pour les tendances fortes de l’été, le groupe enregistre des chiffres records pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue la première zone touristique chez Logis Hôtels cette année. Autre forte tendance : le vélo, et un retour aux activités "natures". "Nous avons enregistré une forte demande pour les visites d'usines, les fermes alentours... de la part des familles", constate Karim Soleilhavoup. La notion de flexibilité des réservations, tendance apparue en 2020, persiste, et restera très certainement. Et si les réservations étaient beaucoup à la dernière minute en 2020, elles l’ont été beaucoup moins en 2021.

Pour ce qui est de la rentrée, là encore le groupe est confiant. "La dynamique se poursuit. Il y a un mix entre la clientèle française et la clientèle européenne - qui n’est pas beaucoup venue cet été. Et la météo plutôt clémente favorise l’arrière-saison", affirme Karim Soleilhavoup. Le groupe affirme recevoir des réservations pour cet hiver, et notamment de clients anglais : "C’est une clientèle à fort pouvoir d’achat, qui n’est pas prête à renoncer à ses vacances aux sports d’hiver. Nous avons constaté une augmentation du panier moyen cet été (+ 13 %), cela sera très certainement la même chose pour cet hiver - rappelons que l’année dernière, il n’y a pas eu de saison à la neige".

Du côté de la clientèle d'affaires, là encore le groupe constate un regain d’activité. En effet, les clients business reviennent, grâce à la volonté des entreprises de se retrouver. En revanche, il va falloir miser sur une clientèle d'affaires essentiellement française et constitué de petits groupes.

Et face à un contexte sanitaire encore marqué d'incertitudes, la chaîne d’hôteliers indépendants ne renonce pas au développement de ses projets, bien au contraire : mise en place d’une offre de coworking, investissement en matière de RSE, et notamment avec le chantier des bornes électriques, combat pour maintenir un niveau élevé de clientèle directe…

#LogisHotels 


Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services