×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Atelier déco : la marque Kimpton s'installe dans l'ancienne Samaritaine du luxe

Hôtellerie - mardi 31 août 2021 11:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Après neuf ans de travaux, l'hôtel 5 étoiles a ouvert ses portes dans un bâtiment Art nouveau de 1917, classé à l'inventaire des monuments historiques. La décoration rend hommage au Paris des années 1930, dans une ambiance chic et décontractée, fidèle à l'esprit de l'enseigne californienne.




Il aura fallu neuf ans à l’enseigne Kimpton pour ouvrir les portes, le 23 août dernier, de son premier hôtel à Paris. Neuf années pour réunir et transformer trois bâtiments, qui abritaient de 1917 à 1986 la Samaritaine du luxe, puis les bureaux d’une banque dans les années 1990. Situé boulevard des Capucines, à proximité de l’Opéra-Garnier et de la place Vendôme, le Kimpton St Honoré Paris compte désormais, sur 11 étages, 149 chambres et suites en catégorie 5 étoiles, un restaurant, un spa, une salle de bal, cinq salles de réunion ainsi qu’un rooftop. Le tout dans une ambiance haut de gamme décontractée, fidèle à la formule de l’enseigne du groupe IHG : ‘Luxury without the fuss’ (le luxe sans le tapage).

Plusieurs cabinets d’architecte se sont succédé pour relever ce défi. L’agence B&B a rénové la façade ouvragée, décorée sur toute sa hauteur d’une trame de métal turquoise et de motifs floraux, et dotée de panneaux de marbre, de cuivre et de ferronneries d’époque. Les grandes baies vitrées cintrées, rares à l’époque de la construction, ont été préservées.

À l’intérieur, la rénovation de l’hôtel a été confiée à l’architecte Charles Zana, qui a souhaité rendre hommage au style Art déco des années 1930, tout en le réinterprétant avec de nombreuses touches contemporaines. “Nous avons voulu créer un hôtel au style de vie très parisien, bouillonnant, cultivé, joyeux, en phase avec son époque”, explique l’architecte, qui a employé dans l’hôtel certains matériaux de la façade (marbre, verre, cuivre, laiton…) ainsi que les motifs, géométriques ou floraux, pour les sols et les moquettes.

Dès la réception, où l’on retrouve les grands volumes typiques des grands magasins parisiens, l’escalier d’époque capte le regard avec ses multiples balcons disposés à chaque demi-niveau et les ascenseurs d’origine qui ont été préservés, même s’ils ne sont plus en fonctionnement. Le premier étage accueille un espace lounge, The Library, où les clients sont invités à se détendre dans les canapés et fauteuils cosy, face aux grandes baies vitrées avec vue sur le boulevard.

 

Des chambres pensées comme des appartements privés

Charles Zana, qui a beaucoup travaillé dans le secteur résidentiel privé, a conçu les 123 chambres et des 26 suites comme des appartements. Il a édité l’ensemble du mobilier spécialement pour l’hôtel : canapés aux tons rose poudré, bleu canard ou taupe, luminaires, consoles… et a réinterprété les éléments emblématiques du style classique : corniches, moulures, boiseries, interrupteurs en laiton… Des œuvres d’art sont disposées sur les murs, aux teintes claires et lumineuses. Les salles de bains font la part belle au marbre de Carrare et aux jeux de couleurs, grâce aux verres des portes de douche inspirés par les vitraux de Robert Mallet-Stevens.

Au rez-de-chaussée, le restaurant Montecito a été dessiné par le cabinet d’architectes Humbert & Poyet, qui a créé une ambiance chaleureuse autour d’un patio avec mur végétal. D’une capacité de 190 couverts, cette table accessible aux clients extérieurs propose une cuisine ‘healthy’ d’inspiration californienne, préparée par Nicolas Pastot avec la collaboration de la chef américaine Carrie Salomon. Au 10e étage, le bar Sequoia complète l’offre avec une vue spectaculaire, à 360°, sur la capitale. Pour ce rootfop, Charles Zana a crée un mobilier en noir et blanc et a disposé des miroirs le long du bâtiment, qui donnent encore plus de perspectives à l’ensemble. Le Kimpton St Honoré Paris propose aussi un spa Codage, signé par l’agence Saguez & Partners, qui a également conçu l’espace business, composé d’une salle de réception de 300 m2 et de cinq salles de réunion. Une offre complète pour ce nouveau 5 étoiles parisien, pensé pour accueillir la clientèle internationale, notamment américaine, tout comme les Parisiens, à la recherche d’une offre haut de gamme dans une atmosphère informelle et détendue.

 

#atelierdeco #KimptonStHonoreParis #KimptonHotelsRestaurants #CharlesZana #IHG 


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services