×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Métamorphose réussie pour l'hôtel Daunou à Paris

Hôtellerie - lundi 19 juillet 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Après dix-huit mois de travaux, l'hôtel Daunou retrouve une seconde jeunesse. Chic parisien, clin d'oeil à la haute couture et polyvalence des lieux de vie ont guidé les architectes d'intérieur de l'agence NOOOR.



Rénover un 3 étoiles en lui donnant des airs de boutique-hôtel haut de gamme : c’est le défi qu’a relevé l’agence NOOOR à l’hôtel Daunou, à Paris (IIe). Dans cet établissement, voisin de la place Vendôme, Séverine Rebout, Laurent Klein et Philippe Tasso ont réussi à donner du chic et de l’élégance à un hôtel qui n’avait pas reçu un coup de peinture depuis les années 2000. Ils ont eu carte blanche dans la totalité de l’établissement, soit une superficie de 1 500 m2.

 

Gagner de l’espace et puiser dans les codes d’un vestiaire féminin

La priorité a d’abord été de gagner de l’espace dans les 50 chambres, en rognant sur des couloirs très larges. Désormais, il y a de la place pour bouger, ranger, travailler. Un réaménagement qui a même permis de créer une terrasse dans une suite en duplex. Quant aux salles de bains, elles aussi se sont agrandies pour devenir des pièces de détente et de soins à part entière. À l’heure du Covid, moins le client se sent à l’étroit pour dormir ou prendre une douche, plus il est en confiance et rassuré.

Côté décoration, le trio d’architectes d’intérieur, co-fondateurs de NOOOR, s’est inspiré du quartier, QG de la mode depuis l’arrivée de Coco Chanel rue Cambon : c’était en 1910. Ils ont travaillé autour des textures et des matières, tout en puisant dans les codes d’un vestiaire féminin. On retrouve ainsi une impression qui rappelle le tweed sur une moquette, des effets de galons sur les murs et un choix subtil de papiers peints aux tonalités graphiques, distillé par petites touches, sur un pan ou une frise. Rien d’ostentatoire, ni de surchargé.

 

Miser sur la polyvalence de la salle de petit déjeuner

Le hall du rez-de-chaussée et le premier étage, dédié au petit déjeuner, ont également fait l’objet d’un lifting. L’agencement a été entièrement revu et corrigé. En particulier au premier étage, où le propriétaire a souhaité que l’espace soit polyvalent : il évolue et change de fonction au fil de la journée. Ainsi, la pièce passe de salle de petit déjeuner à salon de coworking, puis bar avec comptoir, grâce à un mobilier plus cosy, avec tables et fauteuils tout en courbes, un jeu de cloisons coulissantes, sans oublier l’installation de prises électriques et USB. Quant à l’éclairage, il est indirect, avec des appliques parées d’un papier peint brodé, détourné en abat-jour. Le fin du fin : chaque applique, baptisée Simone, est une réplique d’un luminaire qui se trouvait dans l’appartement parisien de Simone Veil, une fidèle de la maison Chanel.

#noord #hoteldaunou #paris #deco


Anne Eveillard