×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Hôtel D à Genève : un nouvel écrin signé Sybille de Margerie

Hôtellerie - mercredi 12 février 2020 11:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Genève (SUISSE) Situé à deux pas de la gare de Genève et du lac Léman, l'établissement montre la maîtrise de l'architecte d'intérieur pour aménager des petits espaces. Démonstration.




Entre la famille Baly, à la tête du groupe Diana Hotels Collection, et Sybille de Margerie, c'est une histoire qui dure. En 2014, les Baly avaient déjà sollicité l'architecte d'intérieur - à laquelle on doit notamment Cheval Blanc à Courchevel (Savoie) ou le Mandarin Oriental à Paris (Ier) - pour concevoir un hôtel à Strasbourg (Bas-Rhin).

Cinq ans plus tard, ils récidivent, mais cette fois pour un établissement situé au cœur de Genève (Suisse). Ce nouvel Hôtel D, de 57 chambres et suites, vient d'ouvrir ses portes. L'une de ses caractéristiques : la maîtrise du gain de place. Ici, pas d'espace perdu : un bureau se glisse dans un couloir, qui sert de frontière entre chambre et salle de bains. Les portes se font coulissantes. Une table de chevet abrite un minibar. Quant aux rangements, ils ne manquent pas, sans pour autant occuper une place démesurée dans la chambre.

Un travail minutieux et astucieux de la part de Sybille de Margerie, qui facilite non seulement la circulation de tous – clients et personnel de l'hôtel -, mais aussi la façon dont le voyageur va s'approprier sa chambre. D'emblée, celui-ci trouve ses repères et s'y retrouve dans l'organisation d'un placard, celle d'un dressing, ou pour le fonctionnement des lumières,.

 

Priorité à la lumière du jour

Autre prouesse de l'architecte d'intérieur : le lobby. En dépit de sa petite superficie, Sybille de Margerie a réussi à le rendre lumineux, chaleureux, confortable et des plus contemporains grâce au contraste - et accord parfait - entre le marbre noir au sol et les formes à la fois graphiques et dorées qui tapissent les murs.

À cela s'ajoute une priorité donnée à la lumière du jour. Et ce que ce soit avec la verrière du dernier étage - étonnant puits de lumière -, les vues sur les toits de Genève ou encore l'immense baie vitrée du lobby, telle une ouverture sur la vie du quartier des Pâquis. Idéalement situé à cinq minutes de marche de la gare et du lac Léman, l'Hôtel D propose des chambres à partir de 175 francs suisses (environ 163 €).

Et pour faciliter les déplacements des clients dans la ville, une Geneva Transport Card - qui permet d'utiliser les transports en commun, y compris les navettes du lac - est glissée dans la même pochette que celle de la carte magnétique d'ouverture de la chambre. Une façon pertinente de sensibiliser au développement durable.

#HotelD #SybilledeMargerie #DianaHotelsCollection


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services