Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le groupe SOGEPAR veut passer de 26 à 40 hôtels d'ici à 2027

Hôtellerie - mercredi 27 février 2019 12:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Acteur du secteur de l'hôtellerie depuis les années 1980, le groupe familial SOGEPAR étoffe son portefeuille d'établissements. Une politique de développement sur le territoire français, dans un premier temps. Revue de détail avec le patron du groupe, Loïc Giroud.



Loïc Giroud, à la tête du groupe SOGEPAR, sur la terrasse de la suite 209, au 8e étage de l'hôtel Le 209 Paris Bercy (XIIe), qu'il gère en marque blanche.
© DR
Loïc Giroud, à la tête du groupe SOGEPAR, sur la terrasse de la suite 209, au 8e étage de l'hôtel Le 209 Paris Bercy (XIIe), qu'il gère en marque blanche.

C'est dans la suite 209 de l'hôtel éponyme, situé à la sortie du métro Dugommier à Paris (XIIe), que Loïc Giroud a improvisé un bureau éphémère. Car le Lyonnais sillonne les routes depuis qu'il est à la tête du groupe SOGEPAR (Société de Gestion et Participation), créé en 1979 par son père et deux oncles. Ancien contrôleur de gestion pour le groupe de presse La Tribune, Loïc Giroud a été appelé en 2011, par son oncle Hugues Giroud, pour reprendre les rênes de l'entreprise familiale et donner un nouveau souffle au parc hôtelier. En effet, depuis le milieu des années 1980, SOGEPAR flirte avec l'hôtellerie. Aujourd'hui, le groupe compte 26 établissements en France et près de 1 700 chambres. "Nous sommes investisseurs, exploitants, propriétaires des murs et des fonds de commerce de chacun de nos hôtels", détaille Loïc Giroud. En outre, SOGEPAR utilise trois enseignes de Louvre Hotels Group : Campanile pour 15 hôtels, Kyriad pour 4 adresses et Première Classe pour 6 établissements. Seul le 4 étoiles parisien, Le 209, est en marque blanche.

Entre 3 et 4 millions d'euros par an pour rénover et moderniser le parc hôtelier

2019 marque le début d'une nouvelle phase de développement. "Nous souhaitons nous ouvrir à d'autres franchiseurs et passer de 26 à 40 hôtels d'ici à 2027", confie Loïc Giroud. Parmi ces nouveaux franchiseurs, citons Accor, Best Western et B&B. Ainsi, dès 2020, SOGEPAR ouvrira son premier hôtel Aiden by Best Western, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), son premier B&B, à Compiègne (Oise), et un Novotel face à la gare centrale d'Annemasse (Haute-Savoie). Suivra, en 2021, l'ouverture d'un Ibis à Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Ces nouveaux hôtels sont également l'occasion pour le groupe de Loïc Giroud de "casser les codes" en terme de déco. Après le 209, imaginé par l'architecte Thierry Rétif, l'hôtel Aiden de Clermont va voir le jour sous la houlette de la designer Julie Gauthron. Quant au Novotel d'Annemasse, sa conception a été confiée à l'architecte Dimitri Roussel et au décorateur Thierry d'Istria. À cela s'ajoute une volonté de SOGEPAR d'investir chaque année entre 3 et 4 millions d'euros pour la rénovation et la modernisation de son parc hôtelier. Enfin, concernant les équipes, Loïc Giroud reconnaît qu'il trouve ses futurs directeurs, "mais plus difficilement le personnel pour la cuisine et la salle". Aussi vient-il de recruter une DRH. Parmi ses missions : attirer les jeunes talents et les fidéliser.

#Sogepar 


Anne Eveillard