×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

"AccorHotels doit devenir l'Amazon de l'hôtellerie"

Hôtellerie - vendredi 1 juin 2018 10:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

"Coconstruire, développer des liens, travailler ensemble"… Ce sont les ambitions des nouveaux représentants de l'Association des franchisés Accor, qui comptent également sur leur franchiseur pour les aider à conserver des modèles économiques pertinents.




L'Association des franchisés Accor (AFA) - représentant 94% des propriétaires d'hôtels franchisés AccorHotels en France -, a élu ses nouveaux représentants, lors de son assemblée générale qui s'est tenue les 19 et 20 mars à Strasbourg (Alsace). Frédéric Brouillard a été élu président de l'AFA, et Gwenaël Le Houerou, vice-président.

Ces deux professionnels ont passé toute leur carrière dans le secteur de l'hôtellerie. Après avoir suivi l'école hôtelière de Glion, en Suisse, Frédéric Brouillard a travaillé pendant quinze ans pour le groupe Accor, avant de devenir franchisé. Il est propriétaire, aujourd'hui, de cinq établissements totalisant 456 chambres, sous franchise AccorHotels, dans le Nord de la France (un Ibis, un Ibis Styles, deux Mercure et un Novotel). Gwenaël Le Houerou, franchisé AccorHotels depuis 2014, propriétaire d'un hôtel sous enseigne Ibis à Aix-en-Provence, a passé une grande partie de sa carrière chez Accor. Ils témoignent. 

L'Hôtellerie Restauration : Vous venez d'être élu au sein de l'AFA. Quelles sont vos ambitions pour les deux années à venir ?

Frédéric Brouillard et Gwenaël Le Houerou : Notre objectif premier est d'initier un dialogue avec AccorHotels, de développer des liens et de coconstruire avec eux. Nous souhaitons repartir de zéro avec le groupe. Ils ont l'expertise, nous le bon sens hôtelier. Nous devons travailler ensemble. 

Ensuite, nous comptons sur l'aide d'Accor pour avoir des modèles économiques pertinents, pour nous permettre d'être agile et d'agir rapidement face aux évolutions. Nous nous assurerons, pendant les deux années à venir, qu'AccorHotels prenne le même virage que nous concernant les révolutions que notre métier connaît. Nous restons des hôteliers, mais il faut pouvoir évoluer dans ce monde en pleine mutation. Il faut continuer à innover en France. Nous attendons de notre franchiseur qu'il ait un temps d'avance, qu'il mette en place des outils innovants, qu'il révolutionne les codes de l'hôtellerie. AccorHotels doit devenir l'Amazon de l'hôtellerie. Nous devons travailler sur nos PMS, sur la fibre, l'accueil téléphonique… un travail qui est déjà bien avancé. 

Nous resterons, en outre, vigilants face aux différentes décisions du groupe. Le rachat de marques de luxe à l'étranger par AccorHotels ne doit pas signifier l'abandon de ses marques historiques, et de la France. Surtout, nous souhaiterions participer à certaines discussions, notamment celles qui concernent la fidélisation.

Un cheval de bataille ? 

Notre enjeu, aujourd'hui, c'est d'avoir des marques avec des promesses fortes, et un business model optimisé. On doit aider AccorHotels à sortir de sa zone de confort pour pouvoir prendre des risques. Et il faut rajeunir notre image de marque. La génération Y n'est pas charmée par nos hôtels : nous devons y remédier. 

Quel est votre regard de professionnel sur le secteur de l'hôtellerie ? 

La période que nous vivons actuellement, en tant que professionnels de l'hôtellerie, est passionnante. Airbnb a bousculé les codes. Les avis émis par les clients nous permettent de voir et de réaliser certaines choses. Ça nous pousse à évoluer. Nous sommes dans une hôtellerie innovante et challengée. Nous devons miser sur nos espaces communs, arrêter la standardisation. Nous devons nous concentrer sur la qualité de la relation avec nos clients, sur l'expérience client. Un autre de nos enjeux, c'est celui du personnel. Il y a une véritable problématique d'embauche dans notre secteur. Nous sommes toujours en carence. Il nous faut apprendre à savoir comment attirer les bons talents et les conserver… 

#AFA #AssociationFranchisesAccor #FredericBrouillard #GwenaelLeHouerou #AccorHotels #Airbnb #Amazon

Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services