×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Déco : donner un coup de jeune au lobby sans se ruiner

Hôtellerie - vendredi 24 mars 2017 15:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Aujourd'hui, le hall d'un hôtel se veut multifonction. On passe, on donne rendez-vous, on travaille, on peut même y prendre un repas ou boire un verre. Comment métamorphoser un lobby à moindre frais ? Réponse avec les architectes d'intérieur Christine et Nicola Borella.



Moderniser un lobby sans casser les murs ni sa tirelire, c'est possible. Lorsque la problématique a été soumise à Christine et Nicola Borella, le duo de designers et architectes d'intérieur n'est pas tombé des nues. Et pour cause : ils bouclent justement un projet de ce type pour un hôtel 3 étoiles à Paris. Premier de leur réflexe face à une telle requête : "trouver un thème qui va refléter l'esprit de l'établissement", explique Christine Borella. Une façon d'éviter le copié-collé d'un hôtel à un autre et de donner une identité, une singularité au lobby. Cela peut se faire, par exemple, en s'inspirant des personnages célèbres qui ont fréquenté le quartier ou la ville où se situe l'établissement.

"Comme les salons VIP des compagnies aériennes"

"Aujourd'hui, le lobby est à la fois un lieu de passage et un espace salon où l'on vient se détendre ou attendre quelqu'un", constate Christine Borella. Le lobby joue donc double jeu. "Un peu comme les salons VIP des compagnies aériennes", ajoute Nicola Borella. Si bien que les architectes d'intérieur ont imaginé, pour le 3 étoiles parisien sur lequel ils planchent, un lobby qui, selon l'heure de la journée, se fait salle de petit déjeuner, puis lounge. Une métamorphose rendue possible grâce à des tables et des assises de différentes hauteurs et de différentes formes. Les tables rondes et carrées s'entremêlent. Des chaises de bistrot peuvent côtoyer un canapé ou des fauteuils. Les Borella prônent "le mix". Même principe avec les luminaires : "On choisit des spots pour une lumière ponctuelle sur des zones précises, mais aussi des appliques et des lampes avec abat-jour pour un éclairage indirect, plus doux, plus tamisé", détaille Nicola Borella. À cela s'ajoute la pose de miroirs, "car ils apportent de la lumière en plus, ils agrandissent l'espace et créent de la profondeur", souligne Christine Borella.

Couleurs claires, console et cheminée

Si le budget prévoit des travaux de peinture sur les murs, les Borella préconisent les couleurs claires, "pour des effets d'ambiance, d'ombre et de lumière, de clair-obscur". Quant aux pièces de mobilier qui peuvent donner un peu de chic au lobby tout en ayant leur utilité, citons la console pour poser des journaux ou des livres, ainsi que la cheminée pour son côté chaleureux. "Il faut éviter l'uniformité", concluent les architectes d'intérieur.

Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services