×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

1 Hotels marie luxe et écologie

Hôtellerie - jeudi 21 avril 2016 12:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

New-York (ETATS-UNIS) Starwood Capital Group a lancé une marque hôtelière atypique qui joue la carte du luxe 'vert'.



Luxe, calme et écologie. Telle pourrait être la devise de la jeune marque hôtelière américaine 1 Hotels. Son fondateur, Barry Sternlicht (également p.-d.g. de Starwood Capital Group), est persuadé que "ceux qui voyagent à travers la planète se soucient d'elle". Résultat : il ouvre en mars 2015 un premier établissement en Floride, un deuxième dans à New York cinq mois plus tard, et un troisième est annoncé à Brooklyn courant 2016.

Le flag-ship new-yorkais, situé à un bloc de Central Park, incarne à merveille la philosophie de la marque. La structure en béton, brique et acier est partiellement cachée derrière des rideaux de lierre. À l'intérieur, l'agence de design AvroKo Hospitality a glissé des matériaux naturels ou recyclés : marbre, poutres et bois de charpente provenant de granges et d'usines locales, meubles confectionnés par des artisans locaux… "On dit parfois que le design 'green' et le luxe ne peuvent pas coexister. On était enthousiaste à l'idée de prendre ce stéréotype et de tenter de bousculer l'image qu'on peut avoir des lieux soucieux de l'environnement", confie Greg Bradshaw, l'un des associés d'AvroKo.


Un concept urbain et nature

Ici, les systèmes de chauffage et de climatisation sont éco-conçus, tout comme les produits d'entretien. Mais d'autres détails sont encore plus tangibles pour la clientèle. Les tissus naturels, les couleurs terre et les tapis de yoga mis à disposition dans les chambres parviennent à créer une atmosphère paisible, en plein coeur de New York. Les draps hypoallergéniques sont en lin bio, et les matelas contiennent du chanvre. Les 229 chambres sont dénuées de plastique ou de téléphone, et une véritable politique anti-papier a été mise sur pied. À la place des bloc-notes, les clients disposent de petits tableaux noirs posés sur les tables de nuit. Le check-in est électronique et une tablette permet de feuilleter des magazines ou de consulter l'application maison (le '1 Guide') : l'hôte peut ainsi tout contrôler dans sa chambre (télévision, chauffage…) et joindre la réception. Côté salle de bains, la présence de sabliers réglés sur cinq minutes attire l'attention des voyageurs sur les enjeux écologiques et la nécessité de limiter leur consommation d'eau.

L'hôtel propose aussi un service de voiture électrique Tesla, ainsi qu'un service de valet gratuit pour les bicyclettes. Enfin, un étal de marché fermier est installé dans le lobby, tandis que le célèbre cuisinier américain Jonathan Waxman, aux commandes du restaurant, offre un goodie bag avec des snacks et gourmandises de saison. "Je crois que cet hôtel comble un vide sur le marché et offre aux hôtes quelque chose qu'ils n'ont simplement jamais vu avant", conclut Barry Sternlicht.


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services