×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La Villa Otero, un boudoir au coeur de Nice

Hôtellerie - lundi 16 novembre 2015 17:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Nice (06) Véritable écrin de féminité assumée, la Villa Otero, classée 4 étoiles, a ouvert ses portes cet été pour proposer aux voyageurs une expérience empreinte d'histoire et de confort.



Situé dans le quartier des musiciens de Nice, le boutique-hôtel 4 étoiles Villa Otero a naturellement été inspiré par la Belle Otero, icône qui séjourna à Nice à la Belle Époque. "L'enjeu était de créer un hôtel bonbonnière à raccrocher à une personnalité intéressante dans la région", explique l'architecte d'intérieur Stéphanie Cayet, qui a joué sur le moindre détail, de la bibliothèque riche d'ouvrages d'époque aux chambres, véritables invitations au voyage dans le temps.

Avant d'ouvrir ses portes, le bâtiment a bénéficié d'un lifting total, entre mise aux normes d'accessibilité et contraintes de l'architecture Belle Époque des lieux. Les 38 chambres, dont deux accessibles aux personnes à mobilité réduite, plongent le visiteur dans un univers foisonnant et art déco empreint de charme et de féminité. Les couleurs vives et fraîches nuancent avec les portraits et autres scènes d'époque affichés çà et là dans l'hôtel.

"Se rapprocher des voyageurs"

L'établissement a été conçu à la manière d'un hôtel particulier où les hôtes doivent prendre plaisir à se rejoindre dans le décor intimiste du lobby, qui intègre la réception, la bibliothèque et le salon. C'est dans cet espace que les clients bénéficient d'un petit déjeuner buffet et peuvent se retrouver le temps d'un happening, de 14 à 18 heures chaque jour. "Nous proposons à nos hôtes un grand goûter au cours duquel ils peuvent déguster mignardises et boisson offertes par nos soins", décrit Camille Tournadre, nouvelle directrice générale de l'établissement. "La concurrence d'Airbnb pousse les hôtels à se rapprocher des voyageurs, qui souhaitent vivre une expérience, décrit-elle, c'est ce qui nous a incités à proposer un service différent."

Revenir aux valeurs d'un accueil hôtelier, le leitmotiv est poussé jusque dans les uniformes des réceptionnistes, inspirés des danseuses de la Belle Époque, qui transportent dès leur arrivée les clients dans le Nice historique. Le check-in débute ici à 14 heures, ce qui permet aux clients le temps de profiter des lieux et de bénéficier du grand goûter, même en ne séjournant qu'une nuit.

"Je tiens à être présente pour mes hôtes, et je prends plaisir chaque matin à aller à leur rencontre", conclut Camille Tournadre, qui épouse vraiment le concept de l'hôtel chaleureux où il fait bon séjourner, comme à la Belle Époque.

Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services