Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Table ronde à l'université de Cergy : le spa est-il un atout incontournable pour une ouverture d'hôtel 4 ou 5 étoiles ?

Formation - Écoles - mardi 7 mai 2019 08:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Les professionnels de l'hôtellerie ont échangé leur point de vue tour à tour devant un public constitué de maitres d'apprentissage, de professeurs et d'étudiants du pôle hôtellerie master et licence.
Les professionnels de l'hôtellerie ont échangé leur point de vue tour à tour devant un public constitué de maitres d'apprentissage, de professeurs et d'étudiants du pôle hôtellerie master et licence.

Paris (75) 

Le tourisme de bien-être et l’industrie du spa figurent parmi les secteurs le plus prometteurs au monde selon une étude du Global Wellness Institute en 2017. En conséquence, l’hôtellerie considère ce marché comme une opportunité commerciale. Toutefois, de nombreuses questions sont posées autour du spa hôtelier, celles du positionnement commercial, de l’investissement et de la rentabilité.  

Pour en débattre, une table ronde composée de professionnels de l’hôtellerie et animée par des étudiants de la licence professionnelle, direction des Services d’Hébergement en Hôtellerie Internationale, s’est déroulée le jeudi 18 avril sur le site de Gennevilliers de l’université de Cergy Pontoise.

Régine Davroux, responsable de la formation a encadré et suivi le groupe de projet tutoré ; Xavier Le Ru, General Manager du Marriott Paris Opera Ambassador et parrain de la promotion, leur a apporté son soutien et son aide notamment au niveau de l’enquête auprès des membres du club des dirigeants en hôtellerie.    

Le thème de la table ronde portait sur le bien-être du client à l’hôtel et plus particulièrement sur la question du spa comme un atout bien être incontournable ou discutable pour un hôtel 4 ou 5 étoiles en ouverture.

Les professionnels de l’hôtellerie ont échangé leur point de vue tour à tour devant un public constitué de maitres d’apprentissage, de professeurs et d’étudiants du pôle hôtellerie master et licence.

Trois parties ont structuré le débat : l’enjeu commercial que représente un SPA hôtelier, son enjeu financier et enfin les alternatives possibles au spa pour un hôtel 4 ou 5 étoiles en ouverture.

Les étudiants ont effectué leur étude à partir d’une méthodologie basée sur des apports, lectures théoriques et des enquêtes réalisées auprès du grand public et des managers en hôtellerie.

Après le débat, les professeurs et les étudiants ont poursuivi les échanges autour d’un cocktail.

 

Les conclusions du débat

Depuis 20 ans, le spa est la prestation bien être numéro un pour un client d’hôtel en 4 et 5 étoiles même si celle-ci n’est pas toujours consommée. Aujourd’hui ouvrir un hôtel avec un spa, c’est bénéficier d’un avantage concurrentiel, d’une meilleure visibilité commerciale et d’un élément de différenciation indéniable. Le SPA apparait aujourd’hui comme un facteur de conversion prospect client.

La question de l’investissement et des importantes charges d’exploitation rend difficile la rentabilisation du spa. Toutefois, afin de dégager du CA, il s’avère incontournable de fidéliser une clientèle extérieure, de créer une dynamique commerciale basée sur la flexibilité tarifaire, des forfaits attractifs qui permettent de diversifier la clientèle et de promouvoir les points de vente comme le bar, le restaurant… La qualité de l’accueil des équipes dédiées optimise aussi les revenus notamment sur la vente des produits. Par ailleurs, l’investissement doit prendre en compte des installations qui visent à réduire les consommations énergétiques et minimiser l’impact environnemental.

Si le choix d’une ouverture d’hôtel 4 ou 5 étoiles sans spa est privilégié, les alternatives positionnent la salle de fitness et les services intégrés dans la chambre, la salle de bain comme prioritaires. Il est noté aussi que le design des lieux et le story telling de l’hôtel sont considérés comme des éléments de bien être déterminants dans l’expérience client.

Pour conclure, tous les professionnels confirment que c’est la convivialité des équipes et la qualité des relations humaines dans le service qui conditionnent le sentiment de bien être du client, même si l’hôtel dispose du meilleur spa du monde !

 

#UniversiteCergy #LicenceProfessionnelle #Spa #Licence  #Spa



Les intervenants de la table ronde

Ouverture : Régine Davroux responsable de la LP DSHHI a l’Université de Cergy Pontoise

Pour animer, les étudiants de la promotion 10 : Camille Bosquillon de Frescheville, Charline Brenon, Giliane Das, Alexandre Floris, Lisa Lebourgeois, Raphaël Filaktos

Pour débattre :

Caroline Berger Responsable hébergement, Novotel Paris Centre Tour Eiffel, Margaux Collin commerciale, Motel One Paris, Clémence Espercieu Spa Manager, hôtel Le Narcisse Blanc , Pascal Guillory Directeur associé cabinet, Upscale HR Consulting, Hélène Hirigoyen Spa Manager, Deep Nature, Didier Knoll, Architecte Designer, Loic Le Berre General Manager, Hôtel Le Biurgundy, Xavier Le Ru General Manager, Marripott Paris Opera Amabassador et parrain de la promotion 10, Sandrine Troccaz General Manager, Hôtel Parister, Eliane Wang General Manager, La Clefsq des Cjhamps Elysées