×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La formation fait sa révolution numérique

Formation - Écoles - vendredi 24 novembre 2017 15:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) À l'heure où le secteur de l'hôtellerie et de la restauration ne peut plus se passer du numérique, la formation initiale et continue s'adapte. Du Mooc au e-learning, une nouvelle façon d'apprendre se met en place.



Ferrandi parie sur le MOOC pour transmettre savoir et savoir-faire.
© DR
Ferrandi parie sur le MOOC pour transmettre savoir et savoir-faire.



Le numérique dans l'enseignement est devenu le thème de réflexion du moment. En particulier dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, où de la réservation à la gestion des stocks, tout passe désormais par la Toile. Ajoutons à cela l'envie des jeunes générations d'apprendre avec des outils qui font partie de leur quotidien depuis leur naissance. En effet, difficile de faire prendre des notes avec un stylo à un jeune qui pianote déjà avec dextérité sur un clavier. Les associations impliquées dans la formation initiale et même continue en sont bien conscientes. 

L'Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique (Amforht) s'intéresse de près à la numérisation du système d'enseignement. "Nous sommes attentifs aux Mooc [massive open online course] et au e-learning. Nous souhaitons également créer une bibliothèque numérique, dotée de toutes les ouvrages recensés dans les écoles hôtelières du monde", confie son président, Philippe François

Quant à Joseph Le Gal, président de l'Association nationale des écoles privées d'hôtellerie et de tourisme (Anephot), il souligne l'importance de la maîtrise des nouvelles technologies tant par les enseignants que par les élèves. D'ailleurs "le numérique dans l'enseignement" figurait sur la liste des thèmes prioritaires abordés lors du congrès 2017 de l'Anephot, du 22 au 24 novembre au lycée hôtelier Notre-Dame de la Providence à Orchies (Nord). Congrès organisé en présence des représentants d'une soixantaine d'établissements scolaires et de 30 entreprises partenaires.

 

Ferrandi propose des Mooc depuis 2015

D'ores et déjà certaines écoles ont pris les devants en matière de numérique. À l'instar de Ferrandi, à Paris (VIe), qui propose, depuis mars 2015, un Mooc ciblé sur le métier de designer culinaire. Fort du succès de cette première expérience, un autre Mooc, concernant cette fois les tendances culinaires, a été créé en 2017. Ce cours en ligne fait intervenir les savoir et savoir-faire de professionnels tant sur le plan économique que sociologique et même conceptuel, avec une approche liée au design et à la créativité. 

Une implication qui fait écho à la volonté du Gouvernement d'intégrer le numérique de la maternelle au bac, notamment par le biais d'espaces numériques de travail (ENT). Actuellement, une trentaine d'académies sont concernées par au moins un projet d'ENT en phase de généralisation dans le second degré, en partenariat avec les collectivités territoriales. 

Enfin, l'Umih apporte, elle aussi, sa pierre à l'édifice : fin 2016, avec le soutien de la Direction générale des entreprises (DGE), elle a édité un guide sur le numérique, destiné aux restaurateurs. Cet ouvrage, très pratique, explique comment le numérique peut aider à conquérir de nouveaux marchés, mobiliser les salariés et ainsi séduire les plus jeunes recrues, issues de la génération Y.

Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services