×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Quand la salle de classe est une vraie cave !

Formation - Écoles - vendredi 20 octobre 2017 23:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Analyse sensorielle pour les élèves de Valéry Larbaud avec Philippe Mure
Analyse sensorielle pour les élèves de Valéry Larbaud avec Philippe Mure

Les élèves terminale bac professionnel en service de restaurant du lycée Valéry Larbaud de Cusset, ont été accueillis au « Quartier Latin » à Vichy, pour une analyse sensorielle grandeur nature.

Dès leurs arrivée, ils ont basculés dans le monde des vins. Visite de la boutique. Tous ces crus, ces régions, ces flacons, ces alcools,  ces objets du vin, tellement mieux que sur un livre ou un écran ! Descente dans le caveau. Ambiance. Cave voutée, cailloux, humidité, odeur.

« Le vin est vivant, c'est le fruit d'un grand et beau travail. Lorsque vous conseillez un vin, vous êtes le maître des lieux, vous connaissez votre produit, vous pouvez raconter son histoire. Il faut travailler, mémoriser, et surtout avoir beaucoup d'humilité dans ce domaine. Pour parler du vin retenez les choses simples ». C'est en ces termes que Philippe Mure introduit notre séance d'analyse. Prendre le temps, regarder, sentir, et enfin goûter (et cracher !), le côte de Gascogne « cuvée des filles » séduit les palais des jeunes élèves.

Pour accompagner le  deuxième vin, un côte Roannaise, Philippe Mure, d'une main de maître, découpait des copeaux de jambon d'Auvergne. On prenait son verre, on observait, on humait, on faisait tourner le vin, pourquoi au fait ? pour l'aérer répondaient les élèves, la leçon était retenue. On goûtait. Les élèves était captivés. Philippe Mure est un passionné, il les a reçus  comme ses amis et les élèves sont repartis avec un « drop stop » et surtout un cours  inoubliable.

 

 

 

 

Claude Dibiase
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services