Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Stage à l'étranger : un atout sur le CV

Formation - Écoles - jeudi 3 mars 2016 11:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Toulouse (31) Découverte de nouvelles cultures, échanges, immersion linguistique... Un séjour à l'international est une expérience extrêmement formatrice et valorisante.



Des étudiants du lycée d'Occitanie de Toulouse, avec leur proviseurs et leurs enseignants, de retour d'une expérience à l'international.
Des étudiants du lycée d'Occitanie de Toulouse, avec leur proviseurs et leurs enseignants, de retour d'une expérience à l'international.

Au lycée d'Occitanie de Toulouse, sur 1 300 stages effectués chaque année, une quarantaine sont effectués hors de France, dont 30 % en classe de BTS. "Les étudiants savent qu'ils reviendront avec un plus, explique Yves Quissac, le proviseur du lycée. Les expériences à l'international sont souvent indispensables pour entrer dans certaines catégories d'établissements."

Des partenariats existent déjà entre Toulouse et des villes de Chine, du Canada, du Mexique, de République tchèque ou encore d'Écosse. Des étudiants partent régulièrement dans ces pays. "On aide les jeunes à trouver l'établissement, note Raphaëlle Gennery, enseignante et responsable des stages. Il faut bien que l'étudiant ait en tête qu'il part loin de ses repères, qu'il arrive à se projeter dans son nouvel environnement. Nous sommes là en cas de besoin et, bien évidemment, pour assurer le suivi des stages."

Passer par tous les postes

Maxime, en BTS responsable d'hébergement, a effectué son stage dans l'hôtel MGallery de Venise (Italie) : "Je me suis très vite intégré. Je suis passé par tous les postes, de la réception aux étages. Cela m'a permis de mieux comprendre le fonctionnement d'un hôtel de cette catégorie. Le fait que je parle français a été un avantage pour l'accueil des clients francophones."

Les étudiants doivent, dans un premier temps, prendre contact avec les établissements qui les intéressent. "C'est une formidable école de la débrouillardise, explique Manon, qui a fait un stage dans le Connecticut (États-Unis). Le plus difficile a sans doute été la langue, mais en quelques semaines, je me suis habituée. Je travaillais dans un country club, j'ai appris comment préparer et organiser des buffets."

Pierre, lui, s'est rendu sur l'île de Skye, en Écosse, sur l'île de Skye : "Il faut bien se préparer et, une fois sur place, rester en totale immersion. Il ne faut pas hésiter aussi à essayer plusieurs postes, et même à commencer par la plonge, même si vous voulez devenir cuisiner."

Dorisse Pradal
Journal & Magazine
Services