Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Une nouvelle organisation pédagogique au campus des métiers de la région Paca

Formation - Écoles - lundi 1 février 2016 10:51
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

NICE (06) L'établissement spécialisé dans les filières tourisme-hôtellerie-restauration souhaite associer de façon étroite les différentes voies de formation pour répondre aux attentes des élèves, des professionnels et des clients.



Corinne Clerissi, directrice opérationnelle du campus des métiers, et Alain Marie, président du Campus des métiers et proviseur du lycée hôtelier Augier de Nice
Corinne Clerissi, directrice opérationnelle du campus des métiers, et Alain Marie, président du Campus des métiers et proviseur du lycée hôtelier Augier de Nice


Le campus des métiers et des qualifications tourisme-hôtellerie-restauration (THR) Paca contribue à soutenir, par la formation, les politiques territoriales de développement économique et social. Il regroupe les acteurs de la formation professionnelle et favorise les synergies entre les lycées professionnels et polyvalents, les centres de formation des apprentis, les organismes de formation, les établissements d'enseignement supérieur, les laboratoires de recherche et les acteurs du monde économique.

Le campus THR Paca met en oeuvre un concept novateur : associer de façon étroite les différentes voies de formation pour faciliter la continuité des parcours. L'établissement propose des passerelles entre les niveaux de formation et les différents statuts, avec 28 lycées et CFA des Alpes-Maritimes et du Var, les universités de Nice Sophia-Antipolis et de Toulon et les opérateurs de formation continue.

Tous les diplômes de la filière sont concernés : du CAP au master, sous statut scolaire, d'apprenti ou de stagiaire de la formation continue. Le campus THR Paca propose une gamme de formations générales, technologiques et professionnelles, jusqu'au plus haut niveau.

 

S'adapter aux besoins spécifiques des professionnels et des jeunes

Cette offre de formations est adaptée aux besoins spécifiques régionaux et à l'emploi local, grâce à des contenus de formation en lien avec les évolutions des métiers. Un espace de ressources numériques (via des plateformes d'autoformation) permet d'encourager les modes d'apprentissages adaptés au territoire et au temps de travail. Cette offre est aussi un point d'entrée vers les laboratoires de recherches universitaires.

Le campus THR Paca constitue une réponse aux attentes des jeunes, avec :

- un guichet unique d'information et d'orientation vers des parcours qualifiants du CAP au post-bac ;

- des parcours mixant les trois voies de la formation : initiale, apprentissage, continue ;

- des offres de stages et des contrats en alternance pour favoriser les rencontres entre les jeunes talents et le monde professionnel ;

- des passerelles entre les formations pour faciliter l'accès aux métiers ;

- des services (accès au logement, sport, culture) pour faciliter les temps de formation ;

- un lien renforcé entre les acteurs de l'orientation et de l'insertion et le monde de l'enseignement et de la formation.

 

Une activité économique majeure en constante évolution

Le choix de la filière THR est déterminé par une activité économique majeure et emblématique qui touche essentiellement la bande littorale mais dont le potentiel de développement s'oriente maintenant vers les moyen et haut pays. Ce secteur représente un enjeu très fort en termes d'emplois directs et indirects. Des évolutions sont nécessaires pour répondre aux nouveaux modes de consommation et aux nouvelles attentes des consommateurs.

L'artisanat, les PME et  les grandes enseignes doivent faire évoluer l'employabilité des personnels (saisonniers en particulier) et répondre à ces nouvelles attentes en développement : tourisme sportif et d'aventure, chambres d'hôte, tables d'hôte, activités autour du vernaculaire et du patrimoine matériel. Il faut permettre aux acteurs du secteur THR d'acquérir des compétences multiples dans une large gamme de métiers.

Aujourd'hui, les besoins de formation sont nombreux sur le territoire en dehors de la frange littorale. Parallèlement à une offre standard de formations, il est nécessaire de définir les besoins par une analyse fine du territoire en collaboration avec les différents acteurs : conférences territoriales éducation-formation-emploi-économie (cotefe), conseil départementaux, opérateurs, etc.

Le développement touristique dans les moyen et haut pays apparaît comme une opportunité importante pour la Côte d'Azur dont l'image se cantonne trop souvent à l'activité économique de la bande littorale :

- dans les Alpes-Maritimes : tourisme vert tourné vers le moyen et le haut pays (circuits de découverte du patrimoine culturel, sport santé), structures hôtelières haut de gamme proposant des produits et des services en dehors de l'habituelle bande littorale.

- dans le Var : le tourisme de plein air, le tourisme familial, l'éco-tourisme, les circuits alliant les produits du terroir, le patrimoine culturel, les circuits oenologiques.

 

Nouvelles clientèles et nouveaux besoins

La question aujourd'hui est de savoir comment mieux répondre aux attentes actuelles et futures des différentes catégories de clientèles. Dans les Alpes-Maritimes, territoire français où les activités ludo-touristiques sont les plus développées, le contrat de recherche 2014-2017 entre l'université de Nice-Sophia-Antipolis, le CNRS, la Métropole Nice Côte d'Azur a pour objectif d'apporter les outils d'aide à la décision par une démarche pluridisciplinaire. Une étude, effectuée sur cinq sites de pratiques et cinq événements, montre que certains pratiquants souhaitent une meilleure organisation du tourisme et des loisirs sportifs et de nature (manque d'information sur l'offre en matière d'hébergement, modes de déplacement, itinérance, etc.).

Dans les vallées, les petites structures souffrent de l'absence de personnels formés, alors que la clientèle touristique s'intensifie et se diversifie. La formation initiale dans les filières sera donc complétée par celle déjà engagée dans la formation continue. Afin de mieux satisfaire aux exigences de la clientèle, des périodes de formation seront systématiquement proposées aux salariés, permettant une montée en compétence ou visant la polyvalence. D'autre part, le nombre croissant de croisiériste laisse présager des retombées économiques importantes dans les principales villes côtières.

 

Développement des nouvelles technologies dans le tourisme

Les métiers du tourisme sont fortement concernés par le développement de nouveaux outils et supports liés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) et à l'évolution de la tourismatique, qui désigne principalement les plateformes électroniques de gestion des réservations (GDS, Global Distribution Systems), mais aussi les serveurs des voyagistes, les sites professionnels et les supports d'aide à la vente.

Le savoir Gestion de l'information touristique vise un double objectif :

- à caractère opérationnel généraliste visant à acquérir les compétences et les connaissances permettant de maîtriser les principaux outils et logiciels utilisés pour assurer la collecte, le traitement et l'édition de l'information touristique ;

- à caractère professionnel, qui consiste à préparer l'insertion professionnelle immédiate ou future en permettant au diplômé de comprendre le contexte professionnel dans lequel il évolue, de s'approprier progressivement les outils et les logiciels professionnels qui y correspondent et de contribuer à une utilisation pertinente pour préparer la prise de décision (référentiel du BTS tourisme).

Campus des métiers et des qualifications
163 boulevard René Cassin
06200 Nice
Tél. : 04 93 72 77 77
Email : corinne.clerissi@ac-nice.fr

Journal & Magazine
Services