Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

S'ouvrir à l'international, le leitmotiv du 20e congrès de l'Aflyht

Formation - Écoles - mardi 26 mars 2013 10:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Strasbourg (67) L'Association française des lycées de l'hôtellerie et du tourisme s'est réunie en terre alsacienne pour son 20e congrès.



Jeudi 21 mars, 300 proviseurs et chefs des travaux membres de l'Aflyht étaient réunis dans l'hémicycle du Parlement européen.
Jeudi 21 mars, 300 proviseurs et chefs des travaux membres de l'Aflyht étaient réunis dans l'hémicycle du Parlement européen.

"Quand le réseau de l'Association française des lycées de l'hôtellerie et du tourisme a été lancé en 1993, il y avait seulement douze établissements", a rappelé Agnès Vaffier, présidente de l'Aflyht, lors du 20e congrès de l'association, qui s'est tenu à Strasbourg, du 20 au 22 mars. "Aujourd'hui, nous sommes 241. Avec toujours les mêmes objectifs : fédérer et faire avancer la formation. C'est la douzième année que je suis à la tête de ce congrès et je suis fière des travaux que nous avons menés ensemble. Je remercie également les inspecteurs généraux Georges Koukidis, Christian Petitcolas et Michel Lugnier qui nous ont soutenus et nous soutiennent toujours dans nos démarches", a-t-elle ajouté devant un parterre de 300 proviseurs et chefs des travaux.

Lors de ces deux journées, deux thèmes ont été abordés : 'renforcer les relations entre les professionnels et l'Éducation nationale' et 's'ouvrir à l'international', un sujet approfondi au sein de l'hémicycle du Parlement européen, suite à l'invitation de son vice-président, Miguel Ángel Martínez. Bruno Boddaert, délégué académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (Dareic) a insisté sur le fait que "les lycées hôteliers ont tout intérêt à avoir une ouverture à l'internationale, sous forme de stages, mobilité à l'étranger, partenariats ou réseaux. Ces programmes seront pérennisés : le budget sera augmenté de 30 à 40 %". Le programme Leonardo Da Vinci permet en l'occurrence aux jeunes de partir à l'étranger sur une période financée. "Mais il est de plus en plus difficile aux enseignants de préparer et suivre ces départs. C'est pourquoi les Dareic ont choisi de proposer des projets groupés. Le but : rassembler plusieurs établissements professionnels et leur écrire un seul et même projet. Les avantages sont nombreux : la mutualisation des outils, du nombre de bourses, l'accompagnement des enseignants ou tuteurs... Les académies de Grenoble et Nancy-Metz en bénéficient déjà."

Par ailleurs, le nouveau programme de l'Union européenne pour l'éducation Erasmus pour tous (2014-2020) se voit "doter d'un budget de 19 milliards d'euros pour viser jusqu'à cinq millions de personnes". Ce programme, destiné aux établissements supérieurs, offre l'opportunité de se déplacer dans d'autres universités de l'Union. Sophie Coumel, correspondante eTwinning de l'académie de Strasbourg, a présenté le portail européen etwinning.net. Ce site, auquel 19 000 enseignants sont inscrits, permet d'obtenir des informations sur les concours et projets européens, avec pour objectif de favoriser l'apprentissage des langues vivantes, mettre en réseau les établissements européens et conduire des partenariats pédagogiques. "De plus, ce site possède un espace de travail virtuel qui permet de placer des documents, échanger des courriels ou inviter ses élèves. Cela donne du sens à l'apprentissage, pour que les jeunes s'ouvrent au monde, apprennent d'autres cultures culinaires, envoient ou reçoivent des ingrédients des pays partenaires, par exemple."

Enfin, Alain Caillat, inspecteur d'académie - inspecteur pédagogique régional économie-gestion, a présenté le réseau des lycées d'hôtellerie et de tourisme de France du ministère de l'Éducation nationale. Ouvert du CAP au niveau licence/master, il compte 55 établissements affiliés. "Notre volonté est de promouvoir nos standards de formation, valoriser le savoir-faire et les produits français, et initier, développer et pérenniser des partenariats internationaux. Nous offrons à tous les acteurs des stages sécurisés pour gagner en efficacité et visibilité", a-t-il expliqué. Cette journée a permis de constater que les programmes ou les outils ne manquent pas pour aider les lycéens français à se tourner vers l'étranger.

Hélène Binet

Journal & Magazine
Services