×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

5 règles de base pour un site visible par vos clients étrangers

Équipements et nouvelles technologies - mercredi 10 février 2016 12:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Traduire ses pages est loin de suffire pour être référencé à l'étranger et bénéficier d'une visibilité internationale. Certaines règles sont à suivre pour développer son activité internationale en ligne.



Roland Debrabant, DG d'Open Linking lors du Visibility Web Day, Saint-Raphael.
Roland Debrabant, DG d'Open Linking lors du Visibility Web Day, Saint-Raphael.


Traduire son site internet n'est pas suffisant pour être référencé à l'étranger. Au-delà des aspects techniques gérés par votre référenceur, vous devez être attentifs aux règles suivantes :

• Décidez quelle sera l'apparence de votre URL : vous pouvez choisir trois types d'URL de forme hotel.it ou it/hotel.com ou hotel.com/it. Faire le choix d'un nom de domaine propre au pays de type hotel.it est plus coûteux et plus lourd à mettre en place sur le plan technique. Par ailleurs, cela n'apporte pas plus de pertinence au regard d'un client étranger. Les deux autres types d'URL sont plus accessibles.

• Évitez la traduction artisanale, en faisant réaliser la traduction en interne ou via un outil de type Google Translate. Si le choix d'un linguiste professionnel est bien plus coûteux, la traduction de votre site représente votre crédibilité aux yeux des clients étrangers.

• Tenez compte des spécificités culturelles. Une traduction stricto sensu n'est pas pertinente. Les différences sémantiques entre le français de France, du Canada, de la Belgique ou de la Suisse, illustrent l'importance d'un contenu adapté aux coutumes de chaque pays. Roland Debrabant, expert SEO, DG d'Open-Linking, rappelle que la traduction concerne le contenu mais aussi toute la partie technique du site. N'oubliez pas les boutons d'action … que penser d'un site où tout le texte est en anglais et où un joli bouton rouge vous incite à 'réserver' et non pas à 'buy now' ?.

• Pensez à insérer dans votre site un onglet langues qui permet au visiteur de choisir sa langue (ces choix doivent être indiqués dans la langue locale, indiquez 'russe' en cyrillique).

• Faites appel à une agence de référencement locale du pays cible. D'un pays à l'autre, les moteurs de recherche dominants varient d'un pays à l'autre. Les référenceurs de ces pays connaissent mieux les spécificités de ces outils indispensables pour être visibles par les clients étrangers.

 

Côté technique, plusieurs manipulations sont nécessaires pour renvoyer aux moteurs de recherche la bonne information et pour que vos clients soient renvoyés vers la bonne version du site.  

Vanessa Guerrier-Buisine