×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

76 % des salariés des CHR favorables à la semaine de 4 jours

Emploi - mardi 26 juillet 2022 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


© GettyImages


L’enquête ‘People at Work 2022 : l’étude Workforce View’ réalisée par l’entreprise de solutions de ressources humaines ADP met en exergue les nouveaux usages et les attentes des salariés de l’hôtellerie-restauration après la crise sanitaire. Cette enquête a été réalisée auprès de plus de 32 924 actifs dans 17 pays, dont près de 2 000 en France. Il en ressort que :

  • 76 % des salariés interrogés souhaiteraient bénéficier d’une plus grande flexibilité dans l’organisation de leurs horaires de travail, avec la possibilité de les condenser sur une semaine de 4 jours.
  • 31 % seraient prêts à accepter une baisse de leur rémunération en contrepartie de la flexibilité de leurs horaires de travail.
  • Plus des deux tiers (67 %) seraient d’accord pour que leur rémunération soit diminuée en échange d’un meilleur équilibre vie professionnelle-vie personnelle.
  • 64 % des salariés du secteur ont envisagé de changer de carrière au cours de l’année écoulée et 29 % ont songé à travailler dans un autre secteur d’activité.
  • 17 % ne sont pas satisfaits de leur travail actuel, en raison, pour 40 % d’entre eux, d’un nombre d’heures de travail inacceptable.
  • 27 % déclarent ressentir du stress tous les jours au travail, que ce soit à cause des journées interminables (31 %) ou de l’accroissement de leurs responsabilités suite à la pandémie (29 %).

Enfin, la question des heures supplémentaires est un enjeu déterminant dans l’hôtellerie-restauration. 40 % des salariés (contre 27 % tous secteurs confondus) estimant qu’ils travaillent gratuitement 6 à 10 heures par semaine. “Nous savions que le salaire et la sécurité de l’emploi étaient des facteurs de motivation essentiels, la flexibilité l’est désormais également”, conclut Carlos Fontelas De Carvalho, président d’ADP en France et en Suisse.

 

#Attractivite #Recrutement

Journal & Magazine
N° 3782 -
30 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services