×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Recrutement et réseaux sociaux : ils ont osé

Emploi - lundi 20 juin 2022 11:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Pour trouver des solutions à la pénurie de main-d'oeuvre et alors que la saison estivale approche, certains restaurateurs ont tenté le tout pour le tout sur les réseaux sociaux.



Pour se démarquer, pour que leur annonce soit vue parmi les milliers d’offres d’emplois proposées sur les réseaux sociaux mais aussi pour être attractif et donner envie de venir travailler dans leur établissement, certains restaurateurs ont, cette année, redoublé d’imagination. 

À Jonville (Haute-Marne), Pierre Jeanclaude, gérant du restaurant du Goeland 1951, a employé les grands moyens. Il a fait appel au réalisateur Jonathan Perrut pour imaginer et tourner une vidéo originale sur le thème “Mission (recrutement) impossible ". Il s’est mis en scène avec son équipe où ensemble ils kidnappent le candidat idéal pendant son entretien de recrutement. Résultat, la vidéo a fait le buzz avec plus de 65 000 vues et donne une image sympathique de l’esprit d’équipe qui règne au sein de l’établissement. " On a reçu une dizaine de CV, c'est déjà plus que lorsqu’on fait du recrutement classique. Tous ceux qui nous ont contactés avaient vu la vidéo ”, commente le gérant qui a, aujourd’hui, son équipe d’été quasiment au complet. 

S’appuyer sur sa communauté

Alors qu’il cherchait désespérément un chef de cuisine ou un pizzaiolo, Boris Leclercq, gérant du restaurant Bambino Rocco à Montpellier (Hérault), s’est inspiré des pratiques des agents immobiliers en imaginant commissionner sa communauté. Ainsi, il a posté une vidéo où il promet 1 000 € à la personne qui lui trouvera son chef, à condition toutefois que la personne reste dans son poste. Dans le même esprit, à Nîmes (Gard), Matthieu Bataille et ses associés, ont proposé un an de pizzas gratuites à qui les aiderait à recruter un pizzaiolo. Pour lancer leur communication, ils se sont inspirés d’une affiche de film détournée de manière humoristique sur le thème “Il faut sauver les pizzas Pinocchio”. 

Thomas Chisholm, passé par Top Chef, s’est lui appuyé sur ses grosses communautés Instagram (plus de 50 000 abonnés) pour recruter du personnel pour son restaurant Chocho Paris. Ainsi, il a publié ses offres d’emploi en proposant à ceux qui partageraient le post de remporter deux dîners pour deux personnes dans son restaurant d’une valeur de 300 € chacun, un moyen pour inciter au partage et donner plus de visibilité à l'offre.

Si ces communications originales ont l’intérêt d'accroître la visibilité de l'offre et de permettre de recevoir quelques dizaines de CV, elles ne constituent pas pour autant une solution miracle face à un manque de main-d'œuvre plus que jamais très réel.  

 

#Recrutement #ReseauxSociaux


Marie Tabacchi
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services