Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

L'entretien d'embauche en trois étapes

Emploi - lundi 4 février 2019 15:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Avant, pendant et après l'entretien de recrutement, comment faire en sorte d'être bien préparé et le plus efficace possible.



Un entretien réussi, c'est rester sur la plus haute marche du podium tout au long du processus de recrutement
© iStock
Un entretien réussi, c'est rester sur la plus haute marche du podium tout au long du processus de recrutement

• Avant l'entretien : préparer l'oral et donner envie

Collecter un maximum d’informations sur le poste à pourvoir, les missions, le contact, l’activité de l’entreprise, ses résultats, son marché, son fonctionnement, ses valeurs…, c’est faire preuve de sérieux et prouver qu’on n’est pas venu 'en touriste' à son entretien.

Mais décrypter les valeurs de l’entreprise ne suffit pas. Il faut aussi travailler sa présentation pour donner envie au recruteur de mieux vous connaître. Pour ce faire, on s’exerce à la maison, seul, devant un miroir ou avec une personne de confiance. On peaufine son argumentaire. 

Pendant l'entretien : être proactif

Le jour del 'entretien, il faut avant tout gérer son stress. Après une bonne nuit de repos et un bon petit déjeuner, on fait quelques exercices de respiration et surtout on part en avance, pour ne pas avoir l’inquiétude supplémentaire d'arriver en retard.

Pendant l’entretien, soyez proactif. En clair, répondez aux demandes du recruteur, mais n’hésitez pas à poser également des questions à votre tour, histoire de se montrer dynamique et motivé. Rémunération, horaires, perspectives d'évolution… : on ne repart jamais d'un entretien avec des questions en suspens.


• Après l'entretien ; on relance sans être insistant

Si lors de l’entretien, vous avez demandé des détails sur le process de recrutement, vous êtes en mesure de savoir quand relancer le recruteur, sans l'importuner. Généralement, on dit qu’il faut rédiger un e-mail juste après le rendez-vous, ou dans les 48 heures suivant la rencontre. Vous reformulerez ainsi succinctement votre intérêt pour le poste. N'insistez pas trop non plus.

Si le silence s'installe, ce n'est pas bon signe. Dans ce cas, il vous reste la possibilité de mettre la pression, en invoquant des possibilités d'embauche dans une autre entreprise. Quoi qu'il en soit, il est vivement conseillé de poursuivre ses recherches, tant que l'on n’a pas décroché le job de ses rêves. 

 

#entretien #embauche 


Mylène Sacksick