×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

L'amélioration de l'activité touristique en France se poursuit

Conjoncture - mercredi 4 mai 2022 13:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Atout France, qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois d'avril, constate la bonne résilience du marché français par rapport aux autres marchés européens, grâce notamment à la présence de la clientèle domestique.



Les calanques d'en Vau à Cassis (Bouches-du-Rhône).
© GettyImages
Les calanques d'en Vau à Cassis (Bouches-du-Rhône).

“Le début de l’année 2022 confirme l’amélioration de l’activité touristique en France”. Dans sa note de conjoncture pour le mois d’avril, Atout France se félicite des recettes enregistrées par le secteur, qui a mieux résisté que les autres pays européens depuis le début de la crise. Alors que les flux en provenance d’Asie restent atones, les recettes internationales se redressent (elles sont en recul de 8,2 % en février par rapport à 2019), grâce au retour des clientèles européenne et américaine. La France conserve son leadership en matière de recettes internationales au dernier trimestre 2021 et sur l’ensemble de l’année avec 17,7 % de part de marché eu sein de l’Union européenne. Toutefois, l’Espagne et l’Italie amorcent un rebond très dynamique grâce à la reprise des vols low-cost. L’Hexagone a aussi profité de la demande domestique, qui ne ^pouvait pas voyager à l’étranger en raison des restrictions sanitaires du début de l’année.

La fréquentation hôtelière est aussi en hausse, avec des taux d’occupation, des prix moyens et des RevPAR qui s’améliorent. Le déficit d’occupation par rapport à 2019 se réduit sur l’ensemble des catégories. Les prix moyens affichent des niveaux supérieurs à ceux de mars 2019. Toutefois, Paris et l’Île-de-France, plus exposées à l’activité de la clientèle d’affaires, enregistrent toujours un déficit d’occupation plus fort qu’en régions.

Le baromètre des intentions de voyages, réalisé après le déclenchement de la guerre en Ukraine, montre que neuf répondants sur dix déclarent envisager un séjour de loisirs dans les six prochains mois, un niveau jamais atteint depuis le début du recueil en mai 2020. Français et Américains privilégient encore leur pays de résidence ; à l’inverse, les Belges et les Suisses envisagent de partir à l’étranger, principalement dans une destination européenne. La France apparait comme la destination privilégiée des Belges, des Italiens et des Espagnols, ainsi que des Américains qui choisiront l’Europe.

 

#AtoutFrance #Tourisme #conjoncture

Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services