×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Après une embellie en mars, l'hôtellerie a rechuté en avril (baromètre In Extenso – TCH)

Conjoncture - jeudi 10 juin 2021 15:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés




L’interdiction des déplacements inter-régionaux suite à déploiement du 3ème confinement (du 3 avril au 2 mai) sur le territoire métropolitain, a affecté le taux d’occupation (TO) des hôtels en France, relève le baromètre mensuel des performances hôtelières en France In Extenso TCH. Le TO, à 19 %, est ainsi en recul de 6 points par rapport à mars 2021. Le prix moyen est également en diminution, (- 7 points comparé à mars), et s’établit à 76 € HT. En données cumulées, le RevPAR des hôtels ouverts et fermés est de 17 € HT au début de ce 2e trimestre, en chute de 67 % comparé à la même période en 2019 (n – 2).

En mars, le taux d’occupation moyen avait atteint 25 %, son plus haut niveau depuis novembre 2020 à l’échelle de la France, toutes catégories d’hôtels confondues, soit une croissance de 10 % en comparaison avec l’année précédente, quand la France faisait face à la première vague épidémique. Ce rebond a été globalement porté par les hôtels en Région, notamment ceux des grandes agglomérations et des littoraux.

“Sans surprise, le mois d’avril 2021 s’est révélé mitigé comparé au mois de mars pour l’hôtellerie française. Le taux d’occupation a chuté suite à l’annonce du reconfinement, stoppant la légère progression amorcée en début d’année. Les professionnels du secteur doivent encore faire face à de nouvelles contraintes telles que la difficulté à recruter dans les services opérationnels notamment, pour assurer une reprise de l’activité et faire face au retour de la clientèle nationale et étrangère”, commente Olivier Petit, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie.

 

#inextenso #tourisme