×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Baromètre Deloitte-In Extenso : novembre augure un bilan 2015 mitigé

Conjoncture - mercredi 6 janvier 2016 10:48
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

L'impact des attentats sur l'activité hôtelière de la capitale a été significatif. Si la province semble moins touchée, les catégories intermédiaires terminent malgré tout le mois en retrait.





D'après le baromètre Deloitte-In Extenso, l'ensemble des catégories hôtelières à Paris ont enregistré une baisse de fréquentation consécutive aux attentats du 13 novembre. La tenue des prix moyens limite la baisse du RevPAR qui reste très marquée. Paradoxalement, la catégorie grand luxe parvient à maintenir voire à faire progresser son RevPAR, mais la comparaison avec le mois de novembre 2014 - qui n'avait pas été bon - est trompeuse et aggrave le constat sur les autres catégories. Le reste de la région francilienne résiste mieux et les catégories économique et super économique voient même, selon les départements, leur RevPAR progresser.


Fréquentation en baisse pour l'hôtellerie super économique


Le reste de la France a moins souffert, et seules les catégories haut et milieu de gamme enregistrent des reculs assez nets sur le mois (- 9,5% de RevPAR pour l'hôtellerie milieu de gamme de la Côte d'Azur par exemple). Les autres catégories se maintiennent ou progressent, confortant la tendance haussière constatée depuis quelques mois. Si la comparaison avec novembre 2014 doit nuancer ces évolutions, la progression est nette et cette tendance ne devrait pas s'inverser en décembre. Pour l'hôtellerie super économique, les mois se suivent et se ressemblent. Le maintien de la progression des prix moyens depuis le début de l'année ne compense pas la baisse de la fréquentation. Le RevPAR est en retrait de près de 1 % et semble se stabiliser à ce niveau.

Décembre ne devrait pas bouleverser la donne. L'exercice 2015 sera globalement positif pour la province, voire très positif pour la Côte d'Azur. À l'inverse, le recul très net enregistré depuis le début de l'année sur la capitale sera sans doute aggravé par un mois de décembre incertain.
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services