×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Le Petit B, un café décalé

Café - Bar - Discothèque - mercredi 5 août 2015 11:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lyon (69) Benjamin Le Barazer et ses trois associés ont souhaité casser les codes des bars lounge du VIe arrondissement lyonnais, avec un établissement au cadre vintage et à l'ambiance décontractée.



De gauche à droite : Maxime Porfido, le chef, Jean-Victor Geoffroy, Clément Porfido et Benjamin Le Barazer, le gérant.
De gauche à droite : Maxime Porfido, le chef, Jean-Victor Geoffroy, Clément Porfido et Benjamin Le Barazer, le gérant.

À l'origine du Petit B, à Lyon, il y a quatre amis de longue date, tous évoluant dans l'univers de la restauration ou du monde de la nuit. Après avoir ouvert le Biniou, un bar de quartier sur les pentes bohèmes de la Croix-Rousse, ils récidivent avec un second établissement situé cette fois dans un quartier huppé de Lyon. "On a repris le même concept : un cadre convivial avec une déco vintage, un vrai sens de l'accueil, une amplitude horaire large [de 7 heures à 1 heure, NDLR] et un positionnement de prix plus bas par rapport aux établissements du quartier, qui misent ici sur une ambiance lounge et branchée", explique le gérant Benjamin Le Barazer. Le Petit B reste particulièrement compétitif lors des happy hours, avec la pression et les anisés à 2 €, la bière bouteille à 5 €, l'alcool fort à 7 €... En soirée, planches de charcuterie et fromages sont servies en accompagnement. Le tout dans une ambiance musicale plutôt pop rock et années 1970-1990.

Cuisine du marché

La petite restauration proposée au déjeuner repose sur le même concept, une cuisine du jour simple mais préparée avec des produits frais, et des formules accessibles (plat du jour à 9,5 €). Résultat, l'établissement séduit à midi surtout la clientèle de bureaux, les commerçants, mais également quelques ouvriers qui travaillent dans le quartier. Pour cette première année, les associés visent les 90 000 € de chiffre d'affaires (pour une vingtaine de couverts). Ils ont aussi pour projet d'agrandir l'établissement, le local d'à côté étant en vente. De même, ils réfléchissent à dupliquer peut être le concept dans d'autres quartiers de Lyon.

Stéphanie Pioud

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Développer votre créativité culinaire par combinaison
par Gilles Charles
Services