Suisse : des hôteliers frondeurs tiennent encore tête à Booking.com

Valais (Suisse) Pour se préserver de commissions jugées abusives, une poignée d'hôteliers helvètes , tous du même canton, se refusent à être présents sur la plateforme.

Publié le 17 mars 2022 à 12:48

Le tissu hôtelier du Valais a une particularité, il est constitué de nombreuses petites entreprises familiales qui cherchent plus à être rentable qu’à faire du volume. Les grands hôtels, eux, sont attirés par les puissants systèmes de réservations.” Richard Kuonen, 65 ans, dirige l’hôtel Alpes et Rhône à Martigny. Le sexagénaire refuse d’être sur Booking.com même si cela le rend invisible sur le web. Mais il envisage que ses enfants puissent avoir, plus tard, une autre stratégie.

Même lorsque la clause de parité tarifaire existait et qu’elle nous empêchait de vendre nos chambres meilleur marché que sur la plateforme, je la contournais. Aujourd’hui, elle a été invalidée par l’État. Les clients de Booking.com sont les bienvenus ! Par contre, ils sont avertis qu’ils payeront beaucoup plus cher en réservant sur la plateforme plutôt que directement auprès de nous. Du coup, les anciens qui jouaient à faire les jeunes en pianotant sur Booking.com réservent de nouveau en direct”, s’amuse Claude Buchs, propriétaire de l’hôtel Bella Tora à Saint-Luc. Il parle d’une année record pour 2021 “avec le retour de la clientèle suisse en raison de la pandémie.”

Booking.com est venu nous dérouler des offres magnifiques, nous promettant que nous serions toujours pleins. Mais nous étions déjà complets, sans eux ! Et puis, en réalité, je préfère avoir une ou deux chambres non occupées et renoncer à 10 000 CHF [9 455 €] à l’année que de perdre 250 000 CHF [environ 236 400 €] de commissions inutiles. Pour remplir, les clients et leurs recommandations suffisent !”, explique d’une voix douce, Leni Müller, à la tête du 4 étoiles Cœur des Alpes dans la station de ski de Zermatt.

#Müller# #Kuonen# Booking #Buchs# #suisse#

 

 

 


Photo

Publié par Francois PONT



Commentaires
Photo
jerome Fournel

dimanche 13 mars 2022


Avec un bon produit, pas besoin d'intermédiaires couteux. Le bouche a oreille suffit.
Et l'argent économisé permet de bien entretenir son outil continuellement tout en gardant des prix que les clients trouvent justes, et cela se vend (presque) tout seul.
Produit=Markting.
Un peu comme Tesla, quoi.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Etats-Unis

La Bastide is looking for a Sous-Chef (m/f) for its bistrot restaurant, Cenadou, to work alongside Chef de Cuisine Tyrone Nelson and Executive Chef Andrea Calstier. Experience in a Bistrot setting and knowledge of classic French dishes is a must. Email: info@cenadou.com

Posté le 19 juillet 2024

Chef Sommelier(e)

Etats-Unis

La Bastide by Andrea Calstier recherche un CHEF SOMMELIER (H/F) expérimenté pour promouvoir et effectuer le service des boissons au restaurant gastronomique, maintenir la carte des vins et concevoir les accords mets et vins en collaboration avec le Chef Andrea Calstier. Email: info@labastidebyac.com

Posté le 19 juillet 2024

Barman(maid)

06 - CANNES

Rosana est née d'une expérience de vie professionnelle et familiale à los Angeles. La good vibe Californienne est à la fois cool et multiculturelle, sa cuisine est saine et colorée, nous avons à cœur de faire vivre cette expérience de partage. #lovesharing Vous êtes cool, fun, souriant, gourma

Posté le 18 juillet 2024