Michel Kayser célèbre ses 40 ans à Garons

Garons (30) A 13 ans, Michel Kayser était en apprentissage à Forbach, dans sa Moselle natale, bien loin du Gard, dont il est devenu l'un des ambassadeurs les plus engagés. Quatre décennies ont passé. Mais qu'est-ce qui a changé ?

Publié le 10 juin 2024 à 09:00

En janvier 1984, Michel Kayser devient chef des cuisines du restaurant de Pierre Alexandre à Garons, près de Nîmes. En 1986, il s’endette pour prendre 51% des parts. La première étoile Michelin arrive en 1987. Avec son épouse Monique, ils deviennent propriétaires en 2001. Depuis 2007, le restaurant Michel Kayser conserve ses 2 étoiles Michelin.

 

Qu’est-ce qui a changé en 40 ans ?

En cuisine :

« En 1992, j’ai demandé à ma femme de m’offrir « Le Livre de Michel Bras » (Editions du Rouergue) pour Noël. J’avais surtout une base de cuisine classique Escoffier et quand j’ai vu que ce monsieur mariait de la poudre d’orange et du rouget, cela m’a ouvert les yeux. C’était magnifique et ça m’a fait bouger. »

« Les sauces, les fumets, les bouillons, on les travaille autrement. Les légumes sont davantage travaillés. D’accompagnements, ils deviennent de vrais plats ».

« Quand les clients ont le plat devant eux, ils sont surpris par les associations. Ils peuvent manger les produits individuellement et ensemble c’est encore meilleur. »

« En 2003, on a totalement transformé la maison et avec une cuisine toute neuve et son matériel plus performant, notamment le four à vapeur qu’on n’avait pas avant, cela permet d’évoluer dans sa cuisine. Avant, tout passait au four. »

 

Avec les clients

« Les clients sont beaucoup plus informés qu’avant ».

« Le plus étonnant aujourd’hui, c’est quand dans une table de six, vous avez plusieurs allergies ou intolérances. Quand je reçois l’association des anciens de Garons, il n’y en a pas un seul qui en souffre ».

« Je ne fais pas un menu spécifiquement végétarien. On travaille tellement les légumes que cela ne pose aucun problème pour répondre à leur demande. Pour moi, les légumes sont tellement importants que je veux que ces plats donnent envie aux autres de devenir végétarien ».

 

Avec les collaborateurs 

« Il y a 40 ans, c’était un métier très dur et on bossait beaucoup. Je suis content que les choses aient évolué et le Covid a accéléré ce mouvement. Avant, on ne savait pas trop comment gérer cette histoire de temps ».

« Quand des clients restent tard, on n’est pas obligé de tous rester. Il faut avoir cette souplesse quand les clients veulent profiter encore de la table ».

« En 2003, j’ai fait pour plus d’un million d’euros de travaux. Aujourd’hui, c’est remboursé et la maison est saine donc je peux me permettre de faire moins de services. Cela donne un confort de travail. Mes collaborateurs sont 4 soirs par semaine chez eux. Cela permet certainement de stabiliser une équipe. Mais j’ai quand même un maître d’hôtel qui est là depuis 21 ans, un sommelier depuis plus de 30 ans ».


Photo

Publié par Nadine LEMOINE



Commentaires
Photo
Bénédicte Bouvrot

Il y a 3 jours

Bravo Michel pour ce beau parcours ! Merci de m'avoir offert l'opportunité de découvrir ta cuisine et tes associations merveilleuses dans un cadre magnifique et apaisant.
Merci aussi de ton temps pour échanger en direct avec mes étudiants ! A bientôt

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

75 - PARIS 08

Bonjour à Tous, Hortense Paris 8èeme recherche son nouveau talent. Chef de rang/ serveur/se, poste de 11h à 15h Repos tous les Week-end et fériés. Notre établissement est emblématique du quartier, situé en plein cœur du 8ème, très belle clientèle d'affaires et touristique. Rémunérati

Posté le 13 juin 2024

Professeur - Formateur H/F

45 - ORLEANS

Bio Centre recrute cuisinier formateur pour former et conseiller les agents de restauration et collectivités sur intégration produits bios et végétariens en resto collective, offre détaillée => www.bio-centre.org/index.php/les-petites-annonces CV+LM à direction@bio-centre.org avant le 05 07 202

Posté le 13 juin 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

22 - ILE DE BREHAT

Hôtel 3* Restaurant dans les Cotes d'Armor, nous recherchons un second de cuisine H/F Sous l'autorité du chef de cuisine et avec l'aide de votre brigade vous assurerez le service du midi et du soir. Vous serez en charge de l'élaboration du menu du jour en fonction des produits de saisons. Vous d

Posté le 13 juin 2024