Les insectes au menu

Même si nous ne sommes pas encore prêts en France à manger des tarentules comme au Cambodge ou des grosses chenilles comme au Burkina Faso, les insectes progressent peu à peu dans notre paysage culinaire. Une fois surmontée la réticence culturelle, l'entomophagie est une alternative intéressante aux protéines animales, pour la santé comme pour la planète.

Publié le 08 novembre 2023 à 10:08

Des autorisations au compte-goutte

Près de 1 900 espèces d’insectes sont comestibles mais, en Europe, leur consommation est encore assez confidentielle. Après le ver de farine jaune (Tenebrio molitor) en 2021, le criquet migrateur (Locusta migratoria) en 2022, la commission européenne a autorisé la mise sur le marché, depuis le 3 janvier dernier, de la poudre de grillon domestique (Acheta domesticus). Les fabricants autorisés (et seulement ceux-là) l’introduisent dans des biscuits sucrés ou salés, des barres de céréales, des nuggets, des boissons… en informant bien sûr le consommateur. Les insectes, congelés, séchés, entiers, broyés ou en poudre, apparaissent sur la liste des ingrédients, d’autant plus qu’ils sont potentiellement allergisants pour les personnes sensibles aux produits de la mer et/ou aux acariens. Ils sont aussi fréquemment utilisés dans l’alimentation animale.

 

Bons pour la santé ?

Il est encore difficile d’obtenir des valeurs nutritionnelles précises, mais on sait que les insectes sont en général riches en protéines (50 à 70 % contre 20 % en moyenne pour la viande et le poisson). Étant donné le changement climatique et l’augmentation de la population mondiale, la viande pourra difficilement nourrir les 9 milliards d’habitants de la planète, prévus dès 2050 (selon la FAO). Les insectes peuvent donc compléter les apports protéiques indispensables à l’organisme pour toutes les fonctions vitales, la croissance et le maintien de la masse musculaire. Les insectes sont également des sources intéressantes d’acides gras oméga 3, de vitamines du groupe B, de fer, de calcium et de fibres.

L'élevage d’insectes nécessite 50 fois moins d’eau, moins de surface et moins de ressources alimentaires que l’élevage des mammifères et produit 100 fois moins de gaz à effet de serre. L'intérêt écologique est donc indéniable, d’autant plus que les insectes se reproduisent très vite et peuvent utiliser les déchets organiques comme substrats.

 

Comment les accommoder ?

Les criquets entiers apportent du croquant et de l’originalité aux salades, aux bowls ou aux soupes, aux beignets… ou se dégustent simplement grillés à l’apéritif. Les grillons en poudre peuvent s’intégrer dans des pâtes à gâteaux, des préparations au chocolat. Les vers de farine, sous forme de poudre, peuvent être utilisés pour faire du pain, des pâtes fraiches, des pâtisseries… Ils passent ainsi incognito. Sous forme de larves, ils décorent de façon inattendue les soupes, les biscuits ou s’invitent dans des sauces ou des confiseries. Il y a de quoi laisser libre cours à son imagination !

D’après le site Jiminis.com, deux milliards d’êtres humains intègrent les insectes quotidiennement dans leur alimentation. Êtes-vous prêts à en faire partie ?


Photo

Publié par Laurence LE BOUQUIN



Commentaires
Photo
Yves Cinotti

vendredi 10 novembre 2023

Pour que nous ayons envie de manger des insectes, il faudrait que les prix donnent envie. Pour l'instant, ils sont hors de prix.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Maître d'hôtel H/F

Espagne

Hacienda Na Xamena 5* à Ibiza www.haciendanaxamena-ibiza.com Recrute pour saison 2024: 1 MAITRE D'HOTEL Espagnol et anglais courants Expérience en hôtellerie de luxe. Postes à pourvoir de suite. 1 CHEF DE RANG, Espagnol et anglais courants Expérience en hôtellerie de luxe. 1 MAS

Posté le 29 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

38 - TREFFORT

Le Restaurant 'Le Spot' sur le bord du Lac de Monteynard en Isère, près de Grenoble, recrute ! Les postes ouverts pour la période de mi avril à fin septembre sont Second de Cuisine h/f, Pizzaïolo h/f, Commis de Cuisine h/f, Runner, Barman-maid, Agent d'entretien h/f. La cuisine est le cœur même d

Posté le 29 février 2024

Chef de partie H/F

21 - CHASSAGNE MONTRACHET

Restaurant EDEM situé à Chassagne Montrachet (21), 1 étoile Michelin, Recherche un(e) chef(fe) de partie de cuisine h/f. Poste en CDI à pourvoir en avril . En collaboration étroite avec les chefs, vous travaillerez dans une petite structure familiale attachée aux valeurs humaines et à l'amour

Posté le 29 février 2024