Le Rooftop à Poitiers : une reprise entre deux confinements

Le confinement n'a pas découragé Benjamin Arlaud et Matthieu David dans leur projet de reprise de restaurant. Et c'est finalement pour le Rooftop, un établissement poitevin qu'ils connaissaient déjà bien, qu'ils se sont décidés à la veille du deuxième confinement.

Publié le 26 janvier 2021 à 12:05


Même pas peur ! L’expression résume bien la démarche de Matthieu David, 39 ans, ex-directeur d’exploitation, et Benjamin Arlaud, 22 ans, marchand de biens, tous deux désormais propriétaires à parts égales du Rooftop à Poitiers (Vienne), le restaurant-bar qui jouxte le théâtre auditorium (TAP) de la ville.

Si l’envie d’exploiter ensemble un établissement avait déjà fait son chemin en 2019, elle s’est poursuivie sous l’effet de la crise sanitaire et du premier confinement. “On aurait bien aimé reprendre l’établissement en août car on savait qu’à cette époque, il fait toujours de bons résultats”, confie Matthieu David. Il faut dire que ce professionnel de la restauration en avait été le directeur d’exploitation pendant trois ans. Il était donc déjà rodé aux rythmes de l’activité, connaissait les chiffres-clés ainsi que l’environnement opérationnel de ce restaurant de 200 m2, avec terrasse de 300 m2 située en contrebas du théâtre et accessible via un parking souterrain.

 

Repositionner les modalités de la vente

“En janvier-février, nous avions prospecté sur la côté atlantique, entre Royan et La Rochelle. Finalement, l’un des cogérants du Rooftop nous a approchés”, se souviennent les repreneurs. Loin des rivages de l’Atlantique, mais près de leur résidence respective : un avantage non négligeable pour ces deux Poitevins qui y ont leur famille.

Autre avantage, les deux entrepreneurs connaissaient bien l’affaire. L’un de l’intérieur, l’autre en tant que client de longue date. Cela ne suffisait tout de même pas pour s’engager financièrement. Il a fallu négocier à la baisse le prix de cession et surtout repositionner les modalités de la vente avec l’aide du cabinet Descubes, spécialiste de la transaction de fonds de commerce. “Au départ, il s’agissait d’une vente de fonds de commerce. Mais fiscalement et financièrement, une cession de parts sociales se révélait plus intéressante pour les vendeurs. En outre, dans ce cas particulier, un crédit en cours venait mécaniquement diminuer le montant à emprunter par les acquéreurs pour financer l’acquisition” explique Benoit David, du cabinet Descubes.

 

Confiants dans l'avenir

L’affaire a été cédée pour un montant correspondant à 40 % du chiffre d’affaires. Les acquéreurs, par l’effet des dettes reprises, ont obtenu le financement auprès de la banque du vendeur qui connaissait déjà bien sa rentabilité. L’apport accepté représente 25 % du montant emprunté et 20 % du prix de cession.

Pour le montage juridique, chacun des acquéreurs a repris, via une holding, 50 % des parts de la SARL exploitante. “Benjamin avait déjà la sienne, j’ai donc créé la mienne pour l’occasion. Nous avons partagé à parts égales le montant de l’apport et celui du crédit”, explique Matthieu David. Signée sous compromis en juillet, la vente a été finalisée début octobre. Les nouveaux propriétaires l’ont exploité vingt-huit jours puis ont été contraints de fermer. Ils attendent avec impatience la fin de la période de fermeture administrative pour pouvoir ouvrir 7 jours sur 7, avec une nouvelle offre de brunch le dimanche. “Nous restons confiants dans l’avenir, d’autant que la mairie, qui emploie 800 personnes, installe ses nouveaux bureaux juste en face”, précise Benjamin Arlaud, qui souhaite rester optimiste.

 

#Rooftop# #BenjaminArlaud# #MatthieuDavid# #reprise# #holding# #descubes#

 


Photo

Publié par Tiphaine BEAUSSERON



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

Luxembourg

La Maison Lefèvre à Esch/Alzette, Luxembourg cherche CHEF DE RANG h/f expérimenté pour service soigné, poste en coupures, CDI, logé(e), bonne équipe et ambiance, Fermé dimanche soir et lundi + 2 services off dans la semaine. Envoyez vos CV à contact@lamaisonlefevre.lu

Posté le 23 mai 2024

Commis de salle / Runner H/F

24 - LES EYZIES

Les Glycines Hôtel****& Spa cherche à compléter ses équipes de salle. L'établissement comprend 25 Chambres et 2 restaurants : 'Le Bistro des Glycines' décoré d'un Bib Gourmand ouvert uniquement le midi et 'Le 1862' décoré d'une étoile au guide Michelin ouvert uniquement le soir. Une cuisine conte

Posté le 23 mai 2024

Responsable petit-déjeuner H/F

24 - LES EYZIES

Les Glycines Hôtel**** & Spa recherche un(e) Responsable Petit-déjeuner Polyvalent. Avec ses 25 chambres, son bar et ses restaurants, notre établissement est conçu comme une ' Maison familiale ' avec comme maitres mots : authenticité, chaleur et convivialité. Rattaché(e) au responsable de salle,

Posté le 23 mai 2024