Le prix de l'électricité reste un sujet d'inquiétude pour l'hôtellerie-restauration

Mardi 17 octobre, les ministres de l'énergie européens, sont parvenus à un accord sur la réforme du marché de l'électricité. Le but est de faire profiter aux entreprises et aux ménages des coûts de production relativement bas que peuvent offrir le nucléaire ou les renouvelables. En attendant les premiers effets de l'accord, le GHR demande d'étendre le bouclier tarifaire à toutes les entreprises.

Publié le 19 octobre 2023 à 13:55

« C’est une excellente nouvelle pour tous et en particulier les professionnels de l’hôtellerie restauration qui appelaient de leurs vœux une telle réforme » selon Didier Chenet, président du GHR, qui rajoute « car derrière le communiqué au langage très diplomatique de l’UE, c’est du découplage gaz électricité dont il est question et donc d’une baisse rapide des prix de l’électricité. »

Président du GHR qui constate que le prix de l’électricité demeure à un niveau très élevé pour les professionnels et plus particulièrement pour ceux qui ont renouvelé leur contrat au plus haut de l’envolée des prix. Mais les effets de cet accord vont prendre du temps alors que la situation de nombreux professionnels est inquiétante.

Selon les résultats de la dernière enquête menée fin septembre 2023 par le GHR, en collaboration avec l’Umih : 20% des professionnels restent tenus par des contrats d’approvisionnement en énergie à des prix extrêmement élevés alors que le prix du MWh diminue depuis la fin 2022. 10 à 15% des professionnels seraient même liés par des contrats avec des tarifs dépassant les 350 € le MWh.

Les chiffres de l’enquête montrent que les professionnels tentent de renégocier leur contrat, mais qu’ils sont peu à y parvenir. Seuls 14% des professionnels ont pu renégocier les termes de leur contrat. Et 29% d’entre eux sont satisfaits de la négociation.

Difficulté d’accéder aux aides

Faute de solution, ces entreprises se retournent vers l’Etat. Mais le GHR constate le peu d’accès aux aides pour les professionnels du secteur.

Seulement 52% des hôtels, cafés, restaurants ont eu accès au bouclier tarifaire alors que les entreprises de moins de 11 salariés (c’est-à-dire les entreprises satisfaisantes à la condition d’éligibilité au dispositif) représentent plus de 90% des entreprises du secteur (source AKTO).

Pour Didier Chenet, « la réforme du marché européen de l’électricité est en marche et c’est très positif mais il y a urgence à sauver les entreprises de la faillite. Je renouvelle la demande du GHR d’étendre le bouclier tarifaire à l’ensemble des entreprises ».

#Electricité#



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Pâtissier H/F

75 - PARIS 16

Recherche Pâtissier (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborateurs de

Posté le 03 mars 2024

Plongeur - Aide cuisinier H/F

92 - COURBEVOIE

Plongeur (H/F) en CDI / Poste en journée / Pas de coupure Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborateurs de grand talen

Posté le 03 mars 2024

Barista H/F

75 - PARIS 08

Recherche Barista H/F en CDI. Pas de coupure / Travail en journée / Repos le week-end BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborateurs de gr

Posté le 03 mars 2024