Lancement de la proposition de loi « fait Maison »

Christopher Weissberg, député Renaissance de la 1ère circonscription des Français établis hors de France, a été nommé rapporteur de la proposition de loi « Fait Maison » qui vise à mieux valoriser le travail des restaurateurs qui travaillent les produits bruts et de renforcer l’information à destination des consommateurs.

Publié le 20 février 2024 à 16:29

Depuis 2014, la mention « fait maison », dans les établissements de restauration commerciale, en restauration collective ou de vente à emporter de plats, permet de mieux informer le consommateur sur les plats qui lui sont servis et de mettre en avant le savoir-faire du métier de cuisinier lorsque ce dernier prépare des plats cuisinés entièrement sur place à partir de produits bruts.

Ces plats « fait maison » sont, depuis, facilement identifiables sur les cartes, les menus et les autres supports d'information à l'aide d'une mention ou du logo associé.

Cette mention est facultative. Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, a annoncé en octobre 2023 qu’elle souhaitait que le consommateur puisse clairement distinguer les plats préparés « fait maison » et ceux « non préparés sur place ». Cette dernière mention pourrait quant à elle devenir obligatoire.

C’est dans ce contexte, que Christopher Weissberg, lui-même restaurateur, échange actuellement avec l’ensemble des acteurs de la filière restauration pour mieux identifier les spécificités liées à la diversité des restaurations en France. Il est attentif à la qualité du dialogue et à l’expression de tous. Il partagera également son expérience au service de la compréhension des exigences et contraintes liées au métier.

« La restauration forge notre identité française et nous devons la protéger. Notre vision avec ce texte est donc de valoriser la qualité et la diversité de nos restaurations et faire que la transparence soit au rendez-vous. Pour 51% des Français, la restauration est un plaisir régulier et cette transparence n’est pas une option. », précise le député.

La proposition de loi sera proposée en commission des affaires économique la semaine du 18 mars
pour un débat en séance la semaine du 25 mars



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef Pâtissier H/F

68 - COLMAR

Restaurant L'Atelier du peintre 1* Michelin Colmar centre, recrute un/une Chef pâtissier et un/une Chef de partie pâtisserie. Postes en CDI, entrée à convenir, 3 jours de congés fixes dont 2.5 jours consécutifs / semaine, et 6 semaines de CP/an. Chef pâtissier avec expérience vous aimez crée

Posté le 20 avril 2024

Chef de rang H/F

06 - ROQUEBRUNE CAP MARTIN

Restaurant semi-gastro, Roquebrune Cap Martin cherche chef de rang 39h CDD avril/octobre. 2 ans d'expérience exigé. Motivé, réactif, autonome, organisée, anglais parlé. Salaire à convenir si Possibilité Logement www.laroquebrunoise.com Wattsapp 06 80 36 50 85 restaurant@laroquebrunoise.com

Posté le 19 avril 2024

Chef de partie H/F

20 - PORTO VECCHIO

Restaurant Costa Marina recherche un chef de partie (H/F) pour la saison. Logé et nourri, service du soir uniquement. Poste à pourvoir immédiatement Contact par mail info@costamarina.fr ou au 0682320309

Posté le 19 avril 2024