La Fondation Paul Bocuse veut susciter des vocations

Créée en 2004 par le chef triplement étoilé, la Fondation Paul Bocuse multiplie les initiatives afin de transmettre, sauvegarder et promouvoir les métiers de la gastronomie.

Publié le 08 novembre 2023 à 09:42

La Fondation Paul Bocuse, qui s’apprête à fêter ses vingt bougies en 2024, reste fidèle aux voeux de son créateur. “L’objectif était de compléter le dispositif de l’Institut Paul Bocuse [rebaptisé Institut Lyfe il y a six mois NDLR] et d’'évangéliser' les plus jeunes et les moins jeunes : les métiers de la restauration ne sont pas une voie de garage, mais une vraie vocation”, rappelle son président, Paul-Maurice Morel.

700 jeunes initiés aux métiers de la gastronomie

Des ateliers d’initiation aux métiers de cuisinier, pâtissier et aux arts de la table sont ainsi organisés dans toute la France, à un tarif très accessible, fixé en fonction du quotient familial. Grâce à une série de dix séances de 2 h 30, programmées dans l’un des 35 CFA partenaires, les collégiens peuvent “se représenter un métier”. “Il y a une vraie attractivité, on voit une augmentation du nombre de demandes depuis le Covid, observe Caroline Dupain, responsable de la Fondation. 68 ateliers ont eu lieu en 2023, auprès de 700 jeunes. Dans certaines régions, il y a un an et demi de liste d’attente pour participer.”

Bourses d’études, gala annuel, réinsertion professionnelle, journées pédagogiques (visites de musées liés à la gastronomie, échanges avec des producteurs, tables rondes…) et ateliers de savoir être (us et coutumes à adopter lors d’un déjeuner professionnel) sont aussi au programme.

Les femmes sous les projecteurs

L’accent est également mis sur le programme Hérit’age. Ce dernier octroie des bourses à de jeunes apprenties et décernera pour la première fois, en 2024, le prix de l’entrepreneuriat féminin et le prix de la cheffe de l’année. “C’est un comité créé pour valoriser la place des femmes dans la gastronomie - un univers encore très masculin. Rappelons que Paul Bocuse a été formé par les mères lyonnaises”, note Caroline Dupain.

Paul Bocuse


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Maître d'hôtel H/F

75 - Paris 16

Restaurant le Coq, place du Trocadéro, recherche MANAGERS H/F, salaire 3 000 à 3 500 € nets environ + HS + tips. Horaires continus, repos 2 jours consécutifs en semaine. La qualité de service et la relation client sont vos priorités. Vous avez une expérience récente dans des établissements réput

Posté le 22 avril 2024

Serveur H/F

75 - Paris 16

On recrute ! Serveurs et serveuses chez Mokus l’Écureuil ! Chez nous, on sert des produits frais et faits maison tous les jours de 12h à 23h sur la place du Trocadéro. Tu cherches à travailler avec une équipe jeune et dynamique dans un cadre unique. Tu cherches un  CDI à  temps plein ? Alors n’

Posté le 22 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS

Nous recherchons un(e) Chef de Rang expérimenté(e) pour rejoindre notre équipe dans le domaine de la Restauration haut de gamme. Responsabilités : - Accueillir et placer les clients - Prendre les commandes et assurer le service en salle - Superviser et coordonner léquipe de commis de salle - As

Posté le 22 avril 2024