Emmanuel Sauvage : "Les meilleures qualités pour travailler dans l'hôtellerie sont la gentillesse et l'empathie"

Paris (75) Le directeur du groupe Evok a évoqué les changements en matière de recrutement et de conditions de  travail dans le secteur, lors d'une conférence organisée par la Mairie de Paris, le 6 octobre, en marge du salon Paris pour l'emploi.

Publié le 07 octobre 2022 à 13:45

“Les clients du luxe ont beaucoup changé donc les hôtels doivent s’adapter en permanence et faire preuve d’agilité. C’est pourquoi aujourd’hui, en matière de recrutement, toutes les composantes de la société ont leur place dans l’hôtellerie [haut de gamme]”, explique Emmanuel Sauvage, directeur général du groupe Evok, lors d’une conférence portant sur la nouvelle hôtellerie contemporaine, qui s’est déroulée le 6 octobre au QJ à Paris (IVe), dans le cadre du salon Paris pour l’emploi.

L’hôtelier a des attentes claires lorsqu’il rencontre un candidat : “Les meilleures qualités pour travailler dans l’hôtellerie sont la gentillesse et l’empathie, pas d’avoir eu un bac + 5 dans une école hôtelière. Il faut avoir envie de faire plaisir au client, car nous sommes des créateurs de rêve, de souvenirs. ” C’est pourquoi, face au turnover et aux difficultés de recrutement, Emmanuel Sauvage recherche “de vraies personnalités, qui puissent se sentir bien dans [ses] hôtels et prendre du plaisir à venir au travail”.

 

 “Les horaires décalés sont un atout”

Pour y parvenir, Emmanuel Sauvage rappelle que “le respect des salariés est la base des conditions de travail. Malheureusement, l’hôtellerie-restauration subit toujours les traumatismes de comportements inacceptables d’il y a vingt ou trente ans.” La situation a changé ces dernières années, notamment depuis la crise sanitaire, et les employeurs doivent comprendre désormais qu’on ne “peut pas recruter aujourd’hui si on ne respecte pas le bien-être au travail”.

Et de tordre les idées reçues : “Les horaires décalés sont un atout. Chez Evok, quand on travaille le matin, on ne travaille pas le soir, et inversement, ce qui laisse une grande place à la vie personnelle. Cette souplesse est très favorable à nos métiers, contrairement à ce que l’on peut penser.”

Emmanuel Sauvage a enfin insisté sur les possibilités de mobilité qui règnent dans son groupe, qui compte actuellement 500 salariés : “Les transferts de compétence sont très fréquents et des postes se libèrent régulièrement”, tout en alertant : “Il faut parfois prendre son temps pour être à l’aise et heureux dans son poste. Il y a des étapes à franchir avant d’évoluer vers un autre emploi.”

 

Emploi Emmanuel Sauvage Evok


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Directeur bar-brasserie H/F

75 - PARIS 09

Responsable opérationnel (H,F) du soir, poste à pouvoir à partir du 01 mars. Horaire du soir de 17H à la fermeture, du lundi au vendredi repos samedi et dimanche. Brasserie dans le 9ème en face de la salle des ventes aux enchères de Drouot. lacavedrouot@icloud.com

Posté le 26 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - BOURG LA REINE

La nouvelle brasserie GROVE à Bourg La Reine (92340) recherche 1 second de cuisine H/F pour épauler et seconder le cheffe. planning continu et sans coupure. 2 jours de repos consécutifs. Les CV déposés directement à la brasserie seront priorisés.

Posté le 26 février 2024

Responsable de salle H/F

13 - CARRY LE ROUET

BRASSERIE LE ST TROP, établissement réputé situé sur le port de Carry le Rouet, recherche, H/F: Responsable de salle / Directeur de restaurant pour rejoindre notre équipe. Avec une capacité de 200 couverts et un service de gros débit, nous cherchons une personne expérimentée en gestion de restau

Modifié le 26 février 2024