×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Albert Frère se renforce chez Taittinger

Et plus si affinités...

C'est "en vue de favoriser le développement" du groupe que la famille Taittinger a conclu un pacte d'actionnaire avec Albert Frère. Le financier pourrait à terme ne pas en rester là.

Un pacte conclu pour 4 ans, qui devrait permettre aux 2 parties de prendre le temps d'apprendre à fonctionner dans de bonnes conditions... avant d'aller plus loin dans l'implication d'Albert Frère vis-à-vis des Taittinger.
En effet, le pacte stipule que sur les 3 premières années, la participation du financier belge au sein de la nouvelle structure cotée, contrôlant le groupe Taittinger, devra rester inférieure de 2 points à celle de la famille Taittinger. A la fin de cette "période probatoire", Albert Frère pourra se positionner à part égale avec la famille, voire même plus. Une simplification des structures faisant disparaître les sociétés détentrices de participations en autocontrôle permet à Albert Frère, à travers sa société la CNP (Compagnie Nationale de Portefeuille), de détenir 24,5 % du capital de Taittinger.
Quant à la famille Peugeot, déjà actionnaire de la Société du Louvre (qui regroupe Concorde et Envergure), elle entrera au capital du groupe Taittinger à hauteur de 3,5 %. Des changements importants donc au sein de ce groupe familial qui accepte, aujourd'hui, de voir un étranger à la famille intégrer les structures de décision.
Une contrepartie nécessaire à la stratégie de développement que le groupe entend mener, et ce, principalement sur le pôle de l'hôtellerie en prenant pied d'une manière significative à l'étranger.
PLNzzz36i

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2776 Hebdo 4 Juillet 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration