×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

EMPLOI

Saisonniers - SI HOTELIERS ET COLLECTIVITÉS LOCALES NE TROUVENT PAS DE SOLUTIONS AU LOGEMENT DU PERSONNEL SAISONNIER, LE DÉVELOPPEMENT DE L'ACTIVITÉ TOURISTIQUE EN FRANCE SERA COMPROMIS DANS LES PROCHAINES ANNÉES.

Loger pour recruter

L'été approchant, à l'heure où trouver du personnel est un casse-tête pourles professionnels, la question de séduire les saisonniers semble plus à l'ordre du jour que celle d'attirer les touristes... Face aux problèmes de logement des employés, les professionnels des CHR envisagent et conçoivent pour la première fois des projets communs, parfois imposants. L'éternel problème des logements de saisonniers serait-il en passe d'être résolu ? En tout cas, professionnels et pouvoirs publics y travaillent conjointement. C'est que le bon accueil des estivants pourrait en être menacé. Trop de saisonniers refusent aujourd'hui des propositions d'emploi faute d'un endroit décent où loger. Avec un salaire qui dépasse rarement le Smic, le jeune serveur connaît bien des difficultés à trouver un logement pour une période réduite, dans ces zones où les locations sont prises d'assaut avec des loyers très onéreux.
Alors, le saisonnier accepte des conditions d'hébergement précaires. D'après l'association Tourisme Oléron, "même les campings proposent de moins en moins de tarifs préférentiels pour les saisonniers, privilégiant la clientèle touristique".

Les employeurs s'unissent
Professionnels des CHR, pouvoirs publics et associations se concertent et les idées fusent. Parmi les propositions émises en bord de mer, la plus innovante reste peut-être la création de villages de HLL (Habitation légère de loisirs). Quatre villages démontables sont en prévision sur la Côte d'Azur. Les professionnels adhérents s'engagent à louer pendant 6 mois sur 4 ans.
Dans le Morbihan, on réfléchit à ce projet, mais on préfère l'idée de placer quelques HLL dans les campings municipaux plutôt que de créer des villages. Selon les calculs d'Hervé Blanchard, conseiller tourisme à la CCI du Morbihan, "en plaçant 3 HLL par camping municipal, on obtient 430 lits supplémentaires, ces structures pouvant accueillir environ 2 personnes". Le HLL coûte entre 2 500 et 3 000 e. Avec les 50 % de subventions de l'Etat, et à hauteur d'un loyer de 305 e par mois pour 2 saisonniers, les 9 000 e investis par la commune seraient amortis en 5 ans.
Mais Hervé Blanchard a aussi beaucoup d'autres idées sur la question : "Par exemple, au cours de la procédure de CDEC, on devrait inciter les hôteliers à prévoir des appartements équipés pour les saisonniers".

Les solutions des stations de sports d'hiver
Du côté des massifs montagneux, on a également de vraies idées, comme à Morzine où Le Savoie, un ancien hôtel de 36 chambres, a été réhabilité pour accueillir les saisonniers. L'opération a coûté environ 900 000 e à un office HLM, l'Opac 74. Les loyers sont de 256 e par mois, payés par l'employeur ou le saisonnier selon leurs accords. Là encore, le projet n'a été possible que par un travail réunissant acteurs locaux et professionnels : "La mairie, le CCAS, les employeurs, on travaille tous ensemble pour offrir des services corrects (logements, service ANPE, services médicaux) destinés à fidéliser les saisonniers".
Enfin, à Serre-Chevalier, une procédure de l'Oril (Opération de réhabilitation de l'immobilier de loisirs) devrait être lancée prochainement. "Il s'agit de récupérer des appartements vides pendant une grande partie de l'année pour loger les saisonniers", explique Béatrice Richter, directrice de la Communauté de communes.
Les propriétaires de logements vétustes recevraient des aides pour leur permettre de faire des travaux et accepteraient en échange de louer aux saisonniers. Cette opération, conduite par le ministère du Tourisme, concernera 13 sites du littoral, de la montagne, mais aussi des stations de balnéothérapie. A suivre...
C. L. zzz54r

Article précédent


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2769 L'Hôtellerie Économie 16 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration